Publié dans Politique

Réhabilitation du « Rovan' Antananarivo » - L'Etat réquisitionne 350m3 de bois d'ébène saisis

Publié le jeudi, 03 octobre 2019

Suite aux recommandations du ministère de l'Environnement et du Développement durable ainsi que du ministère de la Communication, le Conseil des ministres d'avant - hier a approuvé un décret relatif à la demande d'utilisation de 350m3 de bois d'ébène saisis et stockés au port de Mahajanga depuis 2011. Ces bois précieux seront utilisés dans la réhabilitation du « Rovan'Antananarivo », en particulier le Palais de Manjakamiadana et le Palais de Besakana. Cette décision du Conseil des ministres fait suite à l'approbation du Gouvernement.

 

Rappelons que ces bois destinés à une exportation illicite, ont été interceptés en 2011 étant donné la loi interdisant la coupe, le transport et la vente de ces bois précieux depuis 2010. Les auteurs de ce trafic ont déjà été interpellés et jetés en prison.

Le ministère de l'Environnement a déjà entrepris une démarche à travers une requête auprès du Tribunal de Mahajanga en vue de la restitution de ces bois d'ébène. Le ministère a déjà obtenu gain de cause à travers une décision judiciaire en date du 23 septembre dernier ordonnant la remise des bois à la direction de la lutte contre les menaces environnementales et des contentieux forestiers du Boeny. La décision a fait l'objet d'une opposition par une personne autre que les trafiquants et son application a donc été suspendue. Par ailleurs, une diminution progressive en quantité des bois a été constatée.

Grand chantier

Face à l'urgence des travaux du Rova et en vue de sécuriser ces bois précieux, l'Etat a donc appliqué le contenu de la loi lf 69-015 du 16 décembre 1969 relative à la réquisition des personnes et des biens. Le premier article de ladite loi autorise la réquisition de propriété pour sauvegarder les intérêts de la Nation.  L'article 20 de la même loi stipule que la réquisition doit découler d'une décision prise en Conseil des ministres.

Rappelons que les travaux de réhabilitation du « Rovan'Antananarivo ont été officiellement lancés le 11 avril dernier par le Président de la République, Andry Rajoelina et son épouse. Un grand ouvrage qui permettra de « renforcer la souveraineté nationale et de raviver la fierté et le patriotisme des Malagasy, qui sont à la base de la renaissance et de l'Emergence de Madagascar », selon la déclaration du Chef de l'Etat à cette occasion. Pour cette réalisation, l'Etat a donné un délai jusqu'à l'année prochaine pour achever les travaux et remettre ce vestige royal complètement à neuf.

S.R.

Fil infos

  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate

La Une

Editorial

  • La dernière chance !
    A deux pas de la ligne de marquage signalant l’arrêt obligatoire du « check point » pour le contrôle systématique, nous, en tant que « sentinelle » du pays, tenons  solennellement et avec tous les respects d’usage à aviser le « Contrôleur » sur certains points à ne jamais passer de travers ni sous-estimer. Selon certaine presse privée, le contrôle et évaluation des membres du Gouvernement aurait été déjà bouclé. Si de telle information est avérée, il reste au locataire du Palais de prendre la décision finale. Selon la Constitution, l’initiative au remaniement et le dernier mot relatif aux nominations des membres du Gouvernement appartiennent au Chef de l’Etat. Les heureux admis pourront continuer le chemin avec lui, tandis que les recalés resteront à quai. Sur ce point, il n’y a pas de complaisance. Ou bien les résultats durant les douze mois de test témoignent le signe du positif, concluant, alors vous avez réussi. Ou au…

A bout portant

AutoDiff