Publié dans Politique

Communication médiatisée - Le Conseil des ministres adopte sans amendement l’avant-projet de loi

Publié le jeudi, 03 octobre 2019

Après le Conseil de Gouvernement, le Conseil des ministres a adopté mercredi l’avant-projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi n°2016-029 du 14 juillet 2016 portant code de la communication médiatisée. Aucun amendement n’a été apporté, relate le communiqué rapportant les décisions prises lors de cette traditionnelle rencontre hebdomadaire entre le  Président de la République et les ministres. Le Conseil de Gouvernement avait adopté l’avant-projet de loi tel qu’il a été initialement présenté aux parties prenantes au début du mois d’août 2019 sans amendement majeur. En ne procédant à aucun amendement en tout cas, l’Exécutif a respecté les aspirations des journalistes et des professionnels de la Communication médiatisée. 

Ces derniers ont manifesté leur vif souhait à préserver les acquis lors des différentes consultations régionales et ont exprimé leurs préoccupations quant à d’éventuelles modifications qui pourraient être unilatéralement opérées par l’Exécutif et pouvant dénaturer encore le texte élaboré consensuellement par toutes les parties prenantes, comme ce fut le cas lors de l’élaboration du code de la Communication médiatisée. Sous le régime HVM, le texte initial avait subi de lourdes modifications. En tout cas, la balle est désormais du côté des parlementaires. L’avant-projet de loi devrait figurer à  l’ordre du jour des députés et des sénateurs lors de la prochaine session ordinaire du Parlement qui s’ouvrira le 15 octobre prochain. Pour rappel, l’initiative de réforme de ce projet de loi vient du ministère de la Communication et de la Culture. Le ministère s'est engagé à plaider, pour le prochain passage devant le Parlement, en faveur d'une presse libre responsable et surtout professionnelle.
 L.A.

Fil infos

  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire
  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate

Editorial

  • La dernière chance !
    A deux pas de la ligne de marquage signalant l’arrêt obligatoire du « check point » pour le contrôle systématique, nous, en tant que « sentinelle » du pays, tenons  solennellement et avec tous les respects d’usage à aviser le « Contrôleur » sur certains points à ne jamais passer de travers ni sous-estimer. Selon certaine presse privée, le contrôle et évaluation des membres du Gouvernement aurait été déjà bouclé. Si de telle information est avérée, il reste au locataire du Palais de prendre la décision finale. Selon la Constitution, l’initiative au remaniement et le dernier mot relatif aux nominations des membres du Gouvernement appartiennent au Chef de l’Etat. Les heureux admis pourront continuer le chemin avec lui, tandis que les recalés resteront à quai. Sur ce point, il n’y a pas de complaisance. Ou bien les résultats durant les douze mois de test témoignent le signe du positif, concluant, alors vous avez réussi. Ou au…

A bout portant

AutoDiff