Publié dans Politique

Communales 2019 - Naina Andriantsitohaina sillonne la « ville des mille »

Publié le mardi, 08 octobre 2019

Des contacts avec la foule, beaucoup de questions et la volonté affichée de répondre à une population déçue par quatre ans de gestion d’Antananarivo par le couple Ravalomanana.   Naina Andriantsitohaina a sillonné les six Arrondissements de la Capitale, la semaine dernière. Des visites-marathons qu’il poursuit cette semaine encore, avec des visites dans les premier et le cinquième Arrondissements ces deux derniers jours, et probablement les autres arrondissements ces prochains jours. Des visites qui rentrent dans le cadre notamment de l’élection communale et municipale prévue d’ici sept semaines. Accompagné des députés élus sous les couleurs de l’Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina ainsi que des candidats au conseil municipal de la liste IRD, l’homme a marché dans les rizières, arpenté les ruelles, serré des centaines de mains durant ces derniers jours. De Saropody à Besarety en passant par Andohatapenaka, Andavamamba Anjezika, Ankaditoho, allant d’Anjanahary à Ambatolampy Antehiroka,  le porte-fanion de l’Isika rehetra kaominina miaraka amin’i Andry Rajoelina a passé 8 jours hier, à écouter les doléances des populations de ces quartiers visités. 

La semaine de l’ancien ministre des Affaires étrangères avait commencé par une descente dans le premier Arrondissement pour se conclure dans le sixième Arrondissement. A chacune de ses descentes, l’homme a été favorablement accueilli par les populations des quartiers. L’insécurité, l’insalubrité, la réhabilitation des ruelles, la construction d’infrastructures sanitaires, l’approvisionnement en eau et en électricité, la  gabegie sont quelques-unes des doléances récurrentes revenues aux oreilles du candidat à la Mairie d’Antananarivo. A ces préoccupations générales, viennent également s’ajouter les problèmes spécifiques à chaque Arrondissement. Dans le cinquième Arrondissement notamment, la réhabilitation des formations sanitaires, la création d’infrastructures sportives et d’espaces verts, ont été évoquées par les riverains. A Besarety, Andravoahangy et ses alentours, la question des infrastructures d’assainissement et la réorganisation du marché figuraient parmi les doléances. Dans le quatrième Arrondissement, les craintes des éboulements et des inondations ont été entendues par le candidat qui portera la casquette des Orange dans la course à l’Hôtel de ville.  Des doléances auxquelles justement le prétendant à la Mairie de la ville des mille a déjà avancé quelques solutions envisageables…
La rédaction

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff