Publié dans Politique

Réhabilitation de la RN44 - Andry Rajoelina tient ses promesses !

Publié le lundi, 14 octobre 2019

Au tour d’Ambatondrazaka de voir la concrétisation des « Velirano » du Président Andry Rajoelina. Le Chef de l’Etat est en déplacement dans la capitale de l’Alaotra Mangoro depuis hier. « Je ne vous ai pas oubliés. Pendant la campagne électorale, j’ai annoncé la réhabilitation de la RN44. Beaucoup ont ironisé que cela ne sera jamais effectué. Mais je suis ici pour vous assurer que cette voie nationale sera bel et bien réhabilitée », a déclaré le Président dans son discours. Il a souligné le caractère sacré d’un « Velirano ». Faut – il rappeler que pendant la campagne électorale, Andry Rajoelina avait d’ores et déjà annoncé que les travaux de réhabilitation de la RN44 ont été toujours une priorité pour lui. D’ailleurs, il a avait révélé que des études de faisabilité ont déjà été réalisées durant la période de Transition et qu’il avait déjà trouvé les financements potentiels pour exécuter les travaux. L’ouvrage proprement dit débutera de manière officielle ce jour sous les auspices du numéro un de l’Exécutif. Sur cette lancée, l’homme fort du pays a annoncé la prochaine reconstruction de l’aéroport ainsi que le retour de la liaison aérienne Tana – Ambatondrazaka. Sur un tout autre sujet concernant l’approvisionnement en électricité dans la région, le Chef de l’Etat a annoncé la prochaine arrivée d’un 4ème groupe pour la ville. Bientôt, l’utilisation de gasoil sera aussi révolue au profit d’autres énergies renouvelables.

Haro sur l’insécurité
L’insécurité constitue également un sujet d’inquiétude pour la population de cette localité. Outre les attaques de dahalo, la population est aussi confrontée à la recrudescence des cas d’enlèvement. Suite à l’appel de détresse des habitants, le numéro un du pays a annoncé l’augmentation des effectifs des Forces de l’ordre ainsi que la mise en place d’un numéro vert. Les Forces de l’ordre étant confrontées à l’insuffisance de matériels et d’équipements de travail, le Président a procédé à la remise de 4 véhicules 4X4. En contrepartie, le Chef de l’Etat a appelé les gardiens de la paix à cesser toute forme de gabegie et de corruption. « Nous vous avons à l’œil », a – t – il lancé. Les Forces de l’ordre bénéficieront de motivations à l’instar de bonification d’ancienneté de grades, de primes de bravoure. En revanche, des sanctions attendent les agents qui manquent à leur devoir.
Le Président de la République a également procédé à la pose de la première pierre pour la construction de nouvelles infrastructures comme la RN3A à Manaingazipo, ainsi que d’une EPP manara – penitra à Sabotsy. A travers autant de réalisations, le chef de l’Etat tient à rassurer la population de l’Antsihanaka qu’elle n’est nullement laissée-pour-compte.
La Rédaction

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff