Publié dans Politique

Tanamasoandro - Des députés défendent le projet

Publié le jeudi, 17 octobre 2019

Après Christine Razanamahasoa, président de l'Assemblée nationale, des députés du groupe parlementaire Isika rehetra miaraka amin'i Andry Rajoelina ont défendu le bienfondé du projet présidentiel Tanamasoandro, appelant également au dialogue et au recadrage du débat. Au cours d'une conférence de presse à Tsimbazaza hier, le député Johnny Rakotoarisoa, élu à Ambohidratrimo, a notamment tenu à affirmer que le débat devrait tourner sur les retombées du projet pour la population. L'important est que l'Etat et les populations concernées trouvent chacun leur compte dans le projet Tanamasoandro. Les habitants d'Ambohitrimanjaka devraient ainsi bénéficier notamment des logements sociaux à construire dans le cadre du projet Tanamasoandro et les personnes expropriées devraient être indemnisées correctement.

Toutefois dans le contexte actuel, un dialogue entre la population concernée et l'Etat doit avoir lieu pour aplanir la mésentente. Le député élu dans l'Atsimondrano, Andry Ratsivahiny, affirme que le dialogue permettra notamment de satisfaire les desiderata de chacun. Le dialogue permettra aux contestataires de connaître les tenants et aboutissants réels du projet, renchérit pour sa part l'élu d'Ambohidratrimo, dénonçant par ailleurs une entreprise de désinformation autour du projet. Les députés IRD ont également tenu à répondre aux critiques sur leur présumé attentisme dans cette histoire.

« En tant que solombavambahoaka, notre rôle est de porter la voix du peuple vers les dirigeants. Nous avons également le devoir de transmettre les bonnes choses provenant des dirigeants vers le peuple », réplique le député élu dans l'Atsimondrano, Andry Ratsivahiny. Il soutient que les députés jouent ainsi un rôle de médiation, dans le cadre de cette affaire. Par ailleurs, le député IRD évoque des dessous politiques derrière la contestation. Il pointe du doigt notamment la présence d'un ancien congressiste de la Transition, n'ayant aucun intérêt sur le périmètre du projet, à la tête des mouvements de contestation à Ambohitrimanjaka.  « Allons-nous avancer, ou allons-nous reculer ? », lance-t-il aux politiciens derrière ces contestations. Il affirme en effet que certains politiciens veulent bloquer le projet et le velirano du Président, afin d'empêcher que le pouvoir en place perdure.

La Rédaction

Fil infos

  • Communales 2019 - Des nombreuses associations derrière Naina Andriantsitohaina
  • Stade de Mahamasina - Les Barea et le coach Dupuis demandent la réhabilitation totale
  • Chanson « Drako hely » - Clap de la fin !
  • Changement vers le développement - Une condition sine qua non
  • Milieu judiciaire malagasy - La grande muette !
  • Faniry Alban Rakotoarisoa - L’agression en guise d’arguments
  • Randriamasinoro Ny Rina - Quid de sa gestion financière de la CUA ?
  • Andry Rajoelina à l’inauguration de KFC - Un clin d’œil aux grands investisseurs étrangers !
  • Commission mixte sur les îles éparses - Des positions diamétralement opposées
  • Chanson « Drako hely » - La phrase de tous les dangers !

La Une

Editorial

  • L’imminence d’une fin !
    Un vieux riche exploitant terrien sentant la mort prochaine fit venir ses enfants (héritiers) et leur dit « travaillez, prenez de la peine c’est le fonds qui manque le moins ». De ses héritiers, il y en a qui ont pris au sérieux l’ultime message du vieux père et ont commencé immédiatement à travailler et faire fructifier le patrimoine sans attendre de disposer entre leurs mains tout l’argent nécessaire, tant mieux ! D’autres, à leurs dépens, ont pris à la légère et snobé le dernier message du vieux père. D’autres encore n’ont rien compris. Ils ne saisissent point les tenants et aboutissants de « l’ultime message ». Ils se trouvent totalement à côté de la plaque. Tant pis pour eux !  

A bout portant

AutoDiff