Publié dans Politique

Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM

Publié le dimanche, 20 octobre 2019

Début de la comédie. Quelques jours après son retour de l’étranger, le candidat du Tiako i Madagasikara à la course à la Mairie d’Antananarivo, Tahiry Ny Rina Randriamasinoro,  a effectué un petit tour dans certains  quartiers de la Capitale, notamment d’Anosibe dans le quatrième Arrondissement. Une démarche tout à fait naturelle pour un candidat. Mais le ridicule c’est le comportement de son mentor, Marc Ravalomamanana, qui l’a accompagné durant cette pré-campagne.  Au lieu de mettre en avant le porte-fanion de son parti à la course à la municipalité de la Capitale, l’homme a trusté le devant de la scène. Il a préféré faire parler de lui, plutôt en mal qu’en bien d’ailleurs. L’ancien Chef de l’Etat, comme à son habitude, a montré qu’il n’a rien perdu de son caractère dominateur à l’endroit des collaborateurs. « On lui fera régler cela plus tard », a notamment lancé le président national du TIM à des commerçants qui exposaient leurs soucis. Marc Ravalomanana a par ailleurs traité comme un moins que rien le candidat du TIM, en faisant notamment boire de la tisane traditionnelle au candidat de son parti TIM, comme s’il s’agissait d’un enfant. 

Et comme à son habitude, l’ex-Chef d’Etat s’est permis de tutoyer tout le monde, et en particulier Tahiry Ny Rina Randriamasinoro. Le fait de rabaisser de la sorte ses interlocuteurs est un trait de caractère propre à Ravalomanana. Il a cette fâcheuse manie de se permettre des familiarités, notamment des tutoiements en public à ses collaborateurs. D’anciens ministres et des officiers supérieurs peuvent témoigner du fait. Beaucoup opinent pourtant que c’est cette attitude méprisante de Ravalomanana qui lui valurent de se mettre à dos une partie de l’Armée. Marc Ravalomanana n’hésitait pas en effet à confier aux militaires des tâches avilissantes, ou à tout le moins, qui ne correspondaient aucunement aux missions d’un militaire. Nombreux ont encore en mémoire le fait, par Marc Ravalomanana, d’avoir confié la garde des vaches laitières de Tiko à des soldats…
La Rédaction

Fil infos

  • Communales 2019 - Des nombreuses associations derrière Naina Andriantsitohaina
  • Stade de Mahamasina - Les Barea et le coach Dupuis demandent la réhabilitation totale
  • Chanson « Drako hely » - Clap de la fin !
  • Changement vers le développement - Une condition sine qua non
  • Milieu judiciaire malagasy - La grande muette !
  • Faniry Alban Rakotoarisoa - L’agression en guise d’arguments
  • Randriamasinoro Ny Rina - Quid de sa gestion financière de la CUA ?
  • Andry Rajoelina à l’inauguration de KFC - Un clin d’œil aux grands investisseurs étrangers !
  • Commission mixte sur les îles éparses - Des positions diamétralement opposées
  • Chanson « Drako hely » - La phrase de tous les dangers !

La Une

Editorial

  • L’imminence d’une fin !
    Un vieux riche exploitant terrien sentant la mort prochaine fit venir ses enfants (héritiers) et leur dit « travaillez, prenez de la peine c’est le fonds qui manque le moins ». De ses héritiers, il y en a qui ont pris au sérieux l’ultime message du vieux père et ont commencé immédiatement à travailler et faire fructifier le patrimoine sans attendre de disposer entre leurs mains tout l’argent nécessaire, tant mieux ! D’autres, à leurs dépens, ont pris à la légère et snobé le dernier message du vieux père. D’autres encore n’ont rien compris. Ils ne saisissent point les tenants et aboutissants de « l’ultime message ». Ils se trouvent totalement à côté de la plaque. Tant pis pour eux !  

A bout portant

AutoDiff