Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens

Publié le mardi, 22 octobre 2019

Doucement mais sûrement. Naina Andriantsitohaina continue ses descentes dans les Arrondissements de la Capitale. Hier, le candidat de l’Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina s’est rendu dans le cinquième Arrondissement de la Commune urbaine d’Antananarivo. Accompagné du député Maxime Rakotoarimanana, des candidats aux postes de conseillers municipaux de la liste IRK, le candidat numéro 4 sur le bulletin unique, s’est rendu successivement dans les quartiers d’Ambohimiadana Avaratra, Anjarakomboro, Antanjombe, Anosivavaka et Ambodivonkely. L’occasion pour le porte-fanion des Orange d’échanger avec les populations d’Antananarivo, lesquelles ont formulé leurs desiderata et leurs doléances. Plusieurs problèmes récurrents notamment ont été abordés à savoir notamment la nécessité de la réhabilitation des infrastructures scolaires, la réhabilitation des ruelles et petits ponts, régulation de la circulation, installation d’infrastructures sanitaires, réhabilitation des éclairages publics, construction d’infrastructures sportifs. La veille, il est venu à la rencontre des habitants du quatrième Arrondissement, plus précisément les quartiers d’Ambodirano-Ampefiloha, d’Ilanivato et d’Anosipatrana. A l’instar de ses précédents déplacements, ce fut l’occasion pour le prétendant à la magistrature de la Ville des mille de s’imprégner des besoins de la population.

Le candidat à la mairie d’Antananarivo devrait poursuivre cette série de descentes dans le cinquième et le sixième Arrondissement de la Capitale. L’ancien ministre des Affaires étrangères bouclerait ainsi près de quatre semaines de descente dans les rues de la Capitale pour échanger avec la population. Une précampagne débutée notamment dans le second Arrondissement le 30 septembre dernier. Des descentes où il est accompagné notamment des députés, des candidats à la municipalité de la liste IRK. Des membres de sa famille sont également visibles aux côtés de l’ancien ministre durant ces échanges. Outre, les descentes dans les rues de la Capitale, pour rencontrer les Tananariviens, le candidat est également très présent sur les réseaux sociaux. L’élection communale aura lieu le 27 novembre prochain. La campagne électorale débutera le 5 novembre prochain pour se terminer le 25 novembre.
La Rédaction

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff