Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »

Publié le dimanche, 10 novembre 2019

Le candidat n°4 aux communales d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, accompagné des candidats conseillers municipaux, du député Lanto Rakotomanga, a poursuivi ses descentes dans le cadre de la campagne électorale, samedi, dans le troisième Arrondissement de la Capitale. Il est notamment descendu à Ampamatanana, Ambohitsoa, Saropody et Androndra où il a notamment tenu un meeting. « Nous n’avons pas attendu d’être élu pour travailler. Des engins sont déjà prêts pour débuter la construction des routes dans le quartier de Saropody.

Les poteaux électriques marcheront dès ce soir », a-t-il notamment déclaré durant son discours devant l’assistance. Le candidat du Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina de déclarer également à cette occasion son souhait que la Commune appuie les initiatives qui créeront des emplois. Face aux défis qui attendent la Capitale, Naina Andriantsitohaina affirme que « nous allons nous entraider ».  « Il est temps de redorer le blason de la Capitale. Il est temps de penser à la population » a-t-il ainsi harangué, durant son discours, martelant également ses leitmotives « halte à la corruption » et « halte à l’irresponsabilité »

« Le Président Andry Rajoelina vous fait confiance et nous aussi. Nous savons qu’il a toujours su choisir de bons collaborateurs », souligne quant à elle, Lanto Rakotomananga, députée élue dans le deuxième Arrondissement sous les couleurs Orange. Sensibilisant la population à aller aux urnes le 27 novembre prochain, la parlementaire appelle par ailleurs la population à voter, et surtout, voter pour des maires pouvant contribuer à la réalisation des projets du Président de la République. « Seulement une partie (20%) des électeurs du IIè Arrondissement ont voté lors des législatives. Il est temps d’y remédier en votant massivement ce 27 novembre car c’est le maire qui réalisera les défis quotidiens de notre quartier », a-t-elle lancé à la tribune. Elle défend également le candidat-maire affirmant que « Naina Andriantsitohaina ne fait pas de promesses qu’il ne pourra pas tenir ». Une manière à elle de renforcer le fait que tout ce que dit l’aspirant-édile, il le fera durant son mandat.

La Rédaction

Fil infos

  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !

La Une

Editorial

  • Non-évènement !
    Deux rigolos du microcosme politique local se rencontrent quelque part sous d’autres cieux. Deux personnages du genre énergumène ayant quelques points en commun trament ailleurs sous prétexte, dit-on, de dénoncer des fraudes électorales. Ils sont tous deux d’anciens Chefs d’Etat, et d’un. Ils ont fini chacun leur mandat en queue de poisson. En bref, des « indésirables » dans leur propre pays. De connivence avec quelques individus de la même « espèce », ils fomentent la pagaille ailleurs pour déstabiliser voire même renverser le régime en place. En réalité, leur manigance ne rime à rien. Etant des rejetés sinon des recalés pas plus lourds que le poids d’un brin de cheveu,  Ravalomanana Marc et Rajaonarimampianina Hery, car il s’agit d’eux, des « poids plumes », ne pèsent pas trop pour pouvoir renverser la tendance. Leurs gesticulations ne méritent même pas qu’on y prête attention. C’est un non-évènement ! Seulement, des observateurs avertis et pointilleux s’accordent à déduire…

A bout portant

AutoDiff