Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - « Nous pouvons redresser Antananarivo »

Publié le dimanche, 24 novembre 2019

 « Il est évident que nous sommes tristes devant la situation actuelle. Mais nous ne sommes pas découragés. Nous pouvons redresser la Capitale, parce que nous avons un programme complet, mature, et que nous avons une équipe solide pour le mettre en œuvre », a confié le candidat Naina Andriantsitohaina durant  son discours hier lors de son « faradoboka ». Trois semaines après avoir ouvert sa campagne pour les élections communales à Antananarivo, qu’il a consacrée à la visite de la quasi-intégralité des Fokontany des six Arrondissements de la Capitale, le candidat du Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina a tenu un grand meeting hier au Palais des sports de Mahamasina. Un lieu plein à craquer où la couleur orange était le code vestimentaire commun.

Outre la foule, la plupart des présidents de parti, les leaders d’association ainsi que les députés élus sous les couleurs de l’IRD dans les six Arrondissements d’Antananarivo, ainsi que les artistes soutenant le candidat n°4 ont été visibles à Mahamasina hier. L’enthousiasme et l’engouement se lisaient sur les visages de l’assistance qui avait déjà attendu l’arrivée du candidat numéro 4 depuis l’ouverture des portails en fin de matinée. « Le moment pour nous de reprendre la clé (ndlr : de l’Hôtel de ville) est proche », a indiqué d’emblée le porte-fanion de l’IRK dans la course à la Mairie d’Antananarivo, lors de sa prise de parole.

Malgré la situation dans la Capitale, après quatre ans de gestion calamiteuse par le couple Ravalomanana, Naina Andriantsitohaina a affirmé  sa confiance pour redresser la barre, notamment par le biais de son programme qui prône un développement « impartial ». L’aspirant édile rappelle notamment quelques points de ce programme, citant notamment la construction d’infrastructures de base telles que les toilettes publiques, les ruelles, l’implantation de cantines scolaires, la création d’emploi décent, la meilleure gestion de la CUA, la suppression de l’Easy Park, le retour des feux de circulation…  Aux derniers sceptiques,  il a rappelé pourquoi il est l’homme qu’il faut pour redresser la Capitale, soulignant, outre son programme, ses compétences de dirigeant d’entreprise, sa capacité à rassembler, ses bonnes relations avec le pouvoir en place, avec les bailleurs de fonds et avec le secteur privé, sa capacité d’écoute. Naina Andriantsitohaina n’a pas manqué d’appeler les électeurs à se ruer aux urnes. Face aux rumeurs véhiculées par certains, il appelle à une vigilance citoyenne au soir de la clôture des bureaux de vote. Le prétendant à l’Hôtel de ville estime que le jour du scrutin doit être un jour de fête, car il s’agira du premier jour du redressement de la Capitale. Notons que la campagne électorale pour les élections communales et municipales prend fin officiellement ce jour à 23h59 mn.

La Rédaction

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff