Publié dans Politique

Ville de Toamasina - Andry Rajoelina inaugure un premier stade « manara – penitra »

Publié le dimanche, 24 novembre 2019

Et de un ! Moins d’un an après son arrivée au pouvoir, le Président Andry Rajoelina concrétise déjà l’un de ses fameux « Velirano » devant la population de Toamasina. En effet, le Chef de l’Etat vient d’inaugurer hier à Barikadimy, un premier stade aux normes internationales qui fera la joie des amateurs de ballon rond dans la capitale du Betsimisaraka. « Pour votre passion pour le football, nous inaugurons ici le premier stade « manara – penitra » à Madagascar. Tous les Districts de la Grande île vont bénéficier d’un stade du même genre , a souligné l’homme fort du pays dans son discours. Cette première réalisation marque d’ores et déjà une avancée dans le Grand Port qui bénéficiera d’autres infrastructures aux normes internationales.

 

Le Président a profité de cette occasion pour annoncer la remise de camions- bennes et des bacs à ordures pour faire de la Commune urbaine de Toamasina une ville modèle et propre. Les Districts ont également reçu des dons de véhicule 4x4. Toujours dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port, le numéro un de l’Exécutif a annoncé l’arrivée d’un architecte espagnol dans nos murs pour renforcer l’équipe des architectes malagasy pour la réalisation du projet « Miami ». Un projet qui consiste à l’embellissement de la ville. Il a déjà fait plusieurs réalisations en Europe. A entendre les propos du Chef de l’Etat, les premières réalisations relatives au projet « Miami » seront palpables d’ici l’année prochaine.

Multiples réalisations

Plus tôt dans la matinée, le Président a effectué plusieurs visites de sites dans la ville de Toamasina. Il a démarré par la visite d’un projet de pépinière géante qui ambitionne d’être une vitrine dans l’Atsinanana. Pour faire face à la période de reboisement 2019 – 2020, le site compte près de 4 millions de jeunes plants aujourd’hui mais l’augmentation jusqu’à 10 millions de jeunes plants est envisagée. Rappelons que l’Etat a placé comme défi de planter 60 millions d’arbres d’ici la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du pays en 2020. Le Chef de l’Etat a saisi cette occasion pour interpeller le préfet et le maire à lutter vivement contre les feux de brousse.

Par la suite, le Président et sa délégation ont pris la direction d’Analakininina pour inaugurer le premier EPP « manara – penitra », toujours dans la ville de Toamasina. Le nombre d’élèves au sein de cette école a doublé, allant de 200 à 550. La réalisation de nouvelles infrastructures a encouragé les parents à scolariser leurs enfants. Outre les salles de classe, l’école est aussi dotée d’un terrain de foot, d’une bibliothèque et d’une cantine scolaire. Durant ce passage du Président, les élèves ont bénéficié de dons de kits scolaires et de Rakibolana. Un énorme coup de pouce à l’éducation qui fait également partie des « Velirano » du Président et qui ne manquera pas d’avoir une retombée positive sur les résultats scolaires de ces jeunes écoliers de Toamasina.

La Rédaction

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff