Publié dans Politique

Présentation de vœux au couple présidentiel - Le Sénat brille par son absence

Publié le jeudi, 09 janvier 2020

Les institutions du pays font montre de sagesse malagasy en présentant leurs vœux au couple présidentiel en ce début d’année. Le FFKM a fait de même  hier au Palais d’Ambohitsorohitra, contrairement au Sénat qui brille toujours par son absence.
La présentation de vœux au couple présidentiel en début d’année par les institutions de la République et le corps diplomatique est devenue une coutume. Chaque année, le Palais d’Etat d’Iavoloha accueille cette cérémonie des plus singulières. Cette année 2020 ne fait pas exception sauf que la grand-messe proprement dite n’a plus lieu tout comme le grand buffet budgétivore. Le Président Rajoelina a supprimé la festive cette année, toutefois, il accorde avec son épouse une audience à ceux qui veulent lui présenter leurs vœux.

Avant-hier, trois institutions de la République ont présenté leurs vœux au couple présidentiel. Il s’agit du Gouvernement dirigé par le Premier ministre Ntsay Christian, l’Assemblée nationale dirigée par Christine Razanamahasoa et la Haute Cour Constitutionnelle dirigée par Jean Eric Rakotoarisoa. Hier, les leaders du FFKM ont procédé à cet exercice au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra.

Mais jusqu’à maintenant, le Sénat brille par son absence. Cette Chambre dirigée par Rivo Rakotovao tourne le dos à cette sagesse malagasy de rendre honneur au « Ray aman-dReny » alors que son institution regroupe les personnalités censées des hommes (femmes) sages. Rivo Rakotovao a-t-il perdu la valeur malagasy à cause des rivalités politiques ? Si tel serait le cas, c’est une position indigne et déplorable aux yeux des générations futures.

Certains députés ont eux aussi tourné le dos à cette cérémonie en arguant que la rencontre des élus de la Chambre basse avec le Président de la République est anticonstitutionnelle. Or, on n’est pas sans savoir qu’à chaque début d’année, l’Assemblée nationale dirigée par son président, donc tous les députés y compris, présente toujours ses vœux au couple présidentiel. L’argument avancé pour expliquer l’absence est ainsi loin d’être crédible.

Cette présentation de vœux au couple présidentiel par les institutions de la République et par le FFKM ne contredit nullement le principe de la séparation des pouvoirs, ne foule pas aux pieds le principe de la laïcité. Une sagesse malagasy que le président du Sénat feint d’ignorer, du moins jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, pour des rivalités politiques.
La rédaction

Fil infos

  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte
  • Pédophilie - Un ex-membre du staff des Barea emprisonné !
  • Libération du député « Leva » - Des magistrats de Toliara au cœur d’une enquête

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff