Publié dans Politique

Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina

Publié le jeudi, 16 janvier 2020

Place aux actions. Le nouveau maire élu au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), Naina Andriantsitohaina, fait appel à la solidarité de tous pour arriver au redressement de la ville des mille. « Nombreuses sont les actions qui nous attendent. En plus, elles sont toutes des priorités c’est pourquoi, il faut travailler dur et dans l’immédiat », déclare le premier magistrat de la ville dans son discours d’investiture, hier. « Je n’ai aucun problème avec personne, groupe ni parti politique. Mes ennemis sont les ordures et l’insalubrité, l’inondation et l’éboulement, la pauvreté, le problème d’éclairage public et l’insécurité, les embouteillages et les routes dans des piteux états ainsi que l’incivisme ». Détaillé dans le « Veliranon’Iarivo », le programme du nouveau maire de la CUA se focalisera sur les actions à entreprendre à court et à moyen terme pour combattre ces 10 ennemis.

 

En matière d’assainissement, les camions bennes et bacs à ordures récemment remis par le Président de la République sont déjà opérationnels et à leurs places, avec des résultats visibles. Toutefois, l’assainissement de la ville sera renforcé incessamment à travers les travaux HIMO. Par contre, les citadins devraient respecter l’horaire fixé pour jeter les ordures dans les bacs, afin de faciliter le ramassage. Aussi, chacun devrait s’assurer de l’assainissement de ses zones, depuis le domicile et aux entourages, afin de rester fier d’habiter à Antananarivo. D’un autre côté, la CUA s’apprête à accueillir la gestion du SAMVA (Service autonome pour le maintien de la ville d’Antananarivo). Quant aux canaux d’évacuation, la démolition des constructions illicites qui favorisent leur obstruction sera inévitable. Ceci en dehors de leur curage pour enlever les déchets. Le remblai sera également suivi de près, d’après le maire.

Concernant la mobilité urbaine, les sanctions seront lourdes pour les usagers de la route qui enfreignent aux législations en vigueur. En parallèle, la réfection des routes sera dépêchée dans la ville, afin d’alléger les embouteillages et éviter le stress des usagers. Un plan de circulation sera aussi mis en place, en dehors d’un meilleur dispatching des agents de la Police municipale dans tous les axes de la Capitale. Quant aux marchands ambulants, présents sur les rues et trottoirs d’Antananarivo et occasionnant les embouteillages, la chasse ne se fera pas dans l’immédiat. Cependant, leur présence massive dans certains endroits ne sera pas tolérable. « J’appelle à la prise de conscience de tout un chacun pour remédier à ce problème », évoque le locataire de l’Hôtel de ville d’Antananarivo.

Outre l’exposition des actions prioritaires pour le redressement de la ville des mille, Naina Andriantsitohaina n’a pas manqué de s’adresser au personnel de la Municipalité. « J’exhorte chacun des employés de la CUA de rester digne de son poste. En fait, certains continuent à toucher leur salaire alors qu’ils ne travaillent pas. Ils devraient démissionner d’ici 10 jours, si- non des lourdes sanctions leur seront infligées », avise le nouveau maire. « Je serai strict envers mes collaborateurs. Chacun d’entre- eux a déjà signé une charte de bonne conduite ce matin (ndlr hier) pour démontrer  sa volonté de bien se comporter », ajoute- t-il. Bref, le défi étant d’entrer propre et de sortir clean quant à l’administration et la gouvernance de la Municipalité. « Il est temps d’agir puisque je n’ai pas le temps de faire des essais. Les citadins attendent des résultats concrets dans les plus brefs délais », a-t-il insisté. D’après le maire, le redressement de la ville d’Antananarivo requiert des actions menées dans la légalité. « Ensemble, nous pouvons redorer l’image de notre ville » !

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff