Publié dans Politique

« Tana Water III » - Trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau en construction

Publié le jeudi, 23 janvier 2020

Augmentation de la production d'eau dans la Capitale. La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Union européenne ont signé hier, un accord de financement du projet « Tana Water III » avec le ministre de l'Economie et des Finances, assisté par le Président de la République, au Palais d'Etat d'Iavoloha. Pour contribuer aux efforts déjà entrepris par l'Etat pour accroître la production en eau dans la ville d'Antananarivo, la BEI a ainsi accordé un financement d'un montant de 35 millions d'euros accompagné d'une contribution sous forme de don de l'UE à hauteur de 30 millions d'euros.

Pour sa part, l'Etat a notamment déjà investi près de 2,5 millions d'euros. Grâce à ces appuis financiers, trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau seront construites dans la grande ville. Dans le cadre du projet, les canaux d'approvisionnement bénéficieront également des travaux de réhabilitation. L'idée étant d'augmenter la production en eau dans la zone, et ce, dans les plus brefs délais. L'objectif est d'atteindre le gap des 100 000m3 par jour pour satisfaire en totalité les besoins des consommateurs. En tout cas, de son côté, la société nationale d'eau et d'électricité prévoit aussi l'installation de nouvelles bornes fontaines dans plusieurs quartiers d'Antananarivo.

Grâce à cet accord de partenariat, l'Union européenne réitère ainsi sa volonté d'accompagner Madagascar dans son émergence.  Par ailleurs, outre ce projet, l'UE a déjà affirmé sa présence auprès de la Grande île par le financement des plusieurs projets de développement dans différents domaines comme l'extension des réseaux routiers mais aussi la mise en place de nombreuses infrastructures d'envergure, et le domaine agroalimentaire.

Rova Randria

Fil infos

  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff