Publié dans Politique

Intempéries - L'Etat déclare le sinistre national

Publié le vendredi, 24 janvier 2020

Réactivité. Sans perdre de temps, les autorités ont déclaré officiellement le sinistre national. Tous les moyens pourront être déployés pour venir en aide aux victimes.

21 décès, 20 disparitions, plus de 80.000 sinistrés, sept régions sévèrement frappées par des catastrophes naturelles, comme des inondations, éboulements de terrain, coupures de routes et ruptures de digues. Tel est le bilan provisoire dressé par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, hier en fin de matinée à la suite du passage d'une circulation dépressionnaire dans le Canal de Mozambique, ayant provoqué des activités pluvio-orageuses intenses du 20 au 23 janvier derniers. Un bilan lourd qui a contraint l'Etat a déclaré le sinistre national au lendemain de la sortie du territoire national de la zone de perturbation.

Un décret pris lors d'un conseil de Gouvernement exceptionnel a constaté cette déclaration de sinistre national. Un conseil de Gouvernement faisant suite à une réunion d'urgence du Conseil national de gestion des risques et catastrophes dirigée par le Premier ministre s'est tenue au Palais de Mahazoarivo, hier en fin de matinée. Et ce, destinée à évaluer l'ampleur des dégâts et permettre au président du Conseil national qui n'est autre que le Premier ministre, lui-même, de déclarer le sinistre national.

Par cette déclaration de sinistre national, le Gouvernement malagasy fait appel à tous les acteurs nationaux et partenaires internationaux à « venir en aide au peuple Malagasy pour les activités d'aide d'urgence, relèvement précoce, de réhabilitation et de reconstruction ».

Instructions

Par ailleurs, dès hier même, avec l'amélioration des conditions climatiques, des actions de survol des Régions touchées ont été menées afin d'évaluer rapidement les besoins d'urgence. Par la suite, tentes, vivres, kits de traitement d'eau, médicaments et autres kits de survie ont ainsi été acheminés vers ces Régions. De plus, tous les moyens de transport tels que les hélicoptères, bateaux et camions ont été déployés pour que les aides d'urgence parviennent à leurs destinataires le plus rapidement possible, selon le rapport du conseil de Gouvernement.

Hier, le Premier ministre a également donné instructions aux ministères concernés pour que les routes nationales vitales aux activités économiques et sociales du pays, coupées ou risquant des coupures soient réhabilitées dans les meilleurs délais. Un contrôle strict des poids utiles des véhicules doit également être mené par la Gendarmerie  sur ces axes routiers, selon les consignes du Gouvernement.

Enfin, le Premier ministre a souligné l'importance cruciale d'une mission de vérification et de contrôle permanente que le ministère en charge du Commerce doit mener dès à présent auprès des distributeurs de produits de première nécessité pour éviter toute activité de spéculation qui pourrait augmenter indument le prix dans les marchés. Le chef du Gouvernement a insisté sur le renforcement du leadership national dans la gestion et la coordination unique de toutes les activités rentrant dans le cadre du sinistre national confiées au BNGRC.

Notons que le Président de la République, le Premier ministre et l'ensemble du Gouvernement tiennent à présenter leurs condoléances aux familles des victimes et à manifester leur compassion à l'endroit de tous les compatriotes sinistrés.

La Rédaction

Fil infos

  • Coronavirus - Les numéros verts à utiliser à bon escient
  • Mesures de confinement - L’Etat durcit le ton !
  • Pandémie de Covid-19 - Des actes citoyens suspendus
  • Crédit bancaire - Un moratoire établi pour le remboursement
  • Le Président Rajoelina rassure les populations des Régions
  • Coronavirus - Ihanta Randriamandrato souhaite plus de victimes
  • Secteur privé - Les entreprises optent pour le congé obligatoire
  • Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé
  • Mesures de restriction face au coronavirus - « Priorité à l’intérêt général », selon la CNIDH
  • Réquisition des Stations radio et TV - Dernier avertissement de Lalatiana Andriatongarivo

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff