Publié dans Politique

Concours d'entrée à l'INFA - « L'un des plus propres », dixit la ministre Ranampy

Publié le vendredi, 24 janvier 2020

La journée d'hier a été marquée par la rentrée officielle de la dernière promotion de l'Institut national de formation administrative, pour le compte de l'année 2020-2022. Une cérémonie officielle s'est tenue à cet égard au siège de l'établissement à Androhibe. Les 376 candidats, ayant réussi aux examens organisés à la fin du mois d'avril 2019, suivront une formation de deux ans au niveau de l'INFA. Le ministre du Travail de l'Emploi, de la Fonction publique et des Lois sociales, Gisèle Ranampy, a assisté à la cérémonie officielle.

Notons que durant l'organisation de ce concours d'Etat, un partenariat a été établi entre le MTEFPLS et le Bureau indépendant anti-corruption, dans l'organisation, la correction et le traitement des résultats. Une initiative qui cadre avec la mise en place d'une politique de transparence et de prévention de toutes formes de corruption afin de favoriser les candidats les plus intelligents et réellement méritants. Lors de sa prise de parole, la ministre Gisèle Ranampy a tenu à mettre en avant la transparence de ce concours d'entrée dans la fonction publique qui fait, selon elle, partie des plus propres en matière de transparence et de corruption. Et le numéro un du MTEFPLS de rappeler que la lutte contre la corruption constitue le Velirano numéro 3 du Président de la République. Faire cesser les mauvaises habitudes, au niveau des concours d'entrée dans les grandes écoles de formation administrative, constitue d'ailleurs l'un des objectifs de la ministre, conformément à cet engagement du Chef de l'Etat. La ministre a également adressé un message et sensibilisé les candidats aux futurs concours d'entrée dans la fonction publique « actuellement, des efforts sont menés afin que les postes dans la fonction publique soient accessibles à tout le monde, afin que les vrais méritants et les plus compétents puissent avoir leurs chances, et ce, dans l'objectif de rendre meilleure l'Administration ».

La Rédaction

Fil infos

  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff