Publié dans Politique

Gouvernement - Présentation imminente des nouveaux membres

Publié le dimanche, 26 janvier 2020

Le nouveau Gouvernement devrait être présenté dans les prochaines heures. Après les démissions des ministres des Affaires étrangères et de l’Energie, et après les évaluations des ministres, le Président Andry Rajoelina va en effet procéder à un remaniement. Un remaniement qui s’annonce plus large qu’un simple remplacement.

Ministres, majorité et opinion, attendaient l’annonce de la composition du nouveau Gouvernement la semaine dernière déjà. Le 24 janvier dernier semblait être la date toute indiquée. Cette date coïncidait en effet avec la première année de nomination de la quasi-intégralité des membres du Gouvernement. Le mandat de 12 mois accordé par le Président aux ministres pour faire leurs preuves arrivait également à échéance en fin de semaine dernière. L’urgence de la situation faisant suite aux intempéries ayant frappé la Grande-île la semaine dernière ont toutefois et vraisemblablement obligé le report de la présentation des nouveaux ministres. Vendredi dernier, le Président de la République est d’ailleurs descendu dans les zones touchées par les intempéries et les inondations pour constater de visu la souffrance de ses concitoyens et diriger les opérations de sauvetage.

De nombreuses sources avancent que cette présentation des nouveaux membres du Gouvernement devrait toutefois intervenir incessamment. Des indiscrétions laissent savoir que le Chef de l’Etat serait resté dans la Capitale ces dernières 48 heures. Le Président de la République à Iavoloha la semaine dernière avait indiqué que les évaluations des ministres étaient en cours. Il ne serait pas inenvisageable de penser que le locataire d’Iavoloha aurait fignolé la composition du Gouvernement durant ces deux derniers jours. Comme l’annonce des nouveaux ministres n’a pas eu lieu hier, il serait donc fort probable que celle-ci soit faite ce jour, avant le départ du Chef de l’Etat qui compterait poursuivre ses descentes dans les zones touchées par les intempéries en ce début de semaine.

Les spéculations continuent en tout cas d’aller bon train sur les noms des ministres remerciés et ceux qui intégreront le Gouvernement. La seule chose de sûre, c’est qu’il s’agira a priori d’un remaniement plutôt que d’un changement de Gouvernement. Le Premier ministre Ntsay Christian serait parti pour rester. En revanche, les autres membres du Gouvernement se trouveraient tous sur un siège éjectable. Il se murmure que le remaniement va être large et qu’il ne s’agira pas que de remplacement des ministres démissionnaires ou remerciés. Récemment, le Président Rajoelina avait d’ailleurs comparé certains ministres à des boulets, incapables de suivre le rythme du TGV. Les bruits de couloirs laissent entendre qu’une dizaine de ministres au moins seraient remplacés. Les ministres qui resteront et ceux qui arriveront devront se retrousser les manches et être plus présents sur terrain que dans les fauteuils de leurs bureaux respectifs, selon les recommandations émises par le Président.
La Rédaction

Fil infos

  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff