Publié dans Politique

Rovan'Antananarivo - Réhabilitation assurée d'ici le 26 juin !

Publié le jeudi, 13 février 2020

Il y a dix mois de cela, précisément le 12 avril 2019, le Président Andry Rajoelina a lancé les travaux de réhabilitation du Palais de Manjakamiadana. A cette occasion, le Président de la République avait alors annoncé que les travaux dureront un peu plus d'un an et le Rova sera réhabilité d'ici la célébration du 60ème anniversaire du retour de l'indépendance de Madagascar le 26 juin prochain. Etant donné que l'échéance approche à grands pas,  le Chef de l'Etat a tenu à constater de visu l'avancée des travaux au cours d'une descente hier.

 

D'après les explications des techniciens en charge de l'ouvrage, les gros œuvres à savoir les travaux de bétonnage et de maçonnerie sont déjà achevés. Ils entament ainsi la phase de finition. D'après les consignes du Chef de l'Etat, tous les édifices qui composent le Palais seront restaurés conformément à leur architecture originale. La salle du trône prévu se situer au premier étage recevra une attention particulière. La restauration se penchera sur les moindres détails puisqu'elle devra retrouver son aspect d'antan aussi bien au niveau du parquet que des ornements muraux.

Une scène ouverte d'histoire

Conformément aux déclarations du Président Andry Rajoelina lors du lancement officiel des travaux, une salle de scénographies sera installée à l'intérieur du Palais et abritera la projection d'hologrammes en 3D des grandes figures qui ont marqué l'histoire de la royauté à l'image des grands musées internationaux. A cela s'ajoutera une salle d'archives et une bibliothèque qui seront aménagées au niveau du 3ème étage.

Par ailleurs, des ascenseurs avec une capacité de 6 à 10 visiteurs seront également installés au Rova d'Antananarivo pour faciliter l'accès des personnes à mobilité réduite.  Un espace prenant la forme du Colisée (à Rome), mais avec l'appellation de « Kianja Masoandro », sera construit dans l'enceinte du Palais, afin de faire revivre aux visiteurs les scènes de l'histoire durant l'époque de la royauté à travers les pièces de théâtre et autres. Le Président de la République n'a pas manqué d'insister sur le fait que la réhabilitation de ce patrimoine national contribuera à la fois, à renforcer la souveraineté nationale, à raviver la fierté et le patriotisme nationaux tout en permettant aux jeunes générations de connaître et apprendre l'histoire de Madagascar.  

La Rédaction 

Fil infos

  • Tentative de déstabilisation du régime - Des politiciens profitent de la crise sanitaire
  • Covid-19 - La tisane CVO débarque au Moyen-Orient
  • Pandémie de coronavirus - Un millier de Malagasy coincés à l’étranger
  • Professeur Henri Rasamoelina - « Laisser un patrimoine à l’abandon enlève son caractère sacré »
  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim

La Une

Editorial

  • Re-voilà le loser !
    Ravalomanana Marc réapparaît. Il se réveille d'un coma après un « traumatisme crânien », suite aux terribles chocs à répétition dus à une série d'échecs depuis 2007. L'ancien Chef de l'Etat ne s'en remet pas. Etant un « oiseau » de mauvais augure, sa réapparition ne présage rien de bon ni d'utile pour le pays. Comme l'ours qui revient tout juste d'un long sommeil ou d'une longue hibernation, Ravalo n'est pas encore en pleine possession de ses capacités physiques et  intellectuelles. Il dit n'importe quoi sinon des bêtises. Plutôt, il peste des délires jusqu'à proférer des menaces à peine voilées. Au moins trois sujets brûlants embrasent l'atmosphère nationale.  

A bout portant

AutoDiff