Publié dans Politique

HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons

Publié le lundi, 24 février 2020

A l’occasion d’une conférence hier à Anosy, le parti Hery vaovaon’i Madagasikara s’est hasardé à critiquer et donner des conseils aux tenants du pouvoir actuels, en matière de respect de l’Etat de droit et de bonne gouvernance. De mauvais élève, le parti de l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina, a ainsi l’ambition de prendre la position de précurseur… Les hommes aux cravates bleues semblent, cependant, avoir la mémoire courte. Faudrait-il leur rappeler que leur parti était très loin irréprochable dans le domaine, refusant de voir à l’époque la sonnette d’alarme lancée ici et là par l’opinion. A plusieurs reprises, les observateurs, simples citoyens ont critiqué la mauvaise gouvernance dans le pays durant les cinq années durant lesquelles le HVM était à la tête du pays. A titre d’exemple, après son arrivée au palais présidentiel d'Iavoloha, Hery Rajaonarimampianina s'est entouré d'une garde rapprochée de conseillers qui se sont peu à peu illustrés dans des affaires de corruption, ternissant toujours plus l'image d'un régime qui parallèlement a échoué dans l’amélioration des conditions de vie de sa population. C’est également durant le précédent quinquennat qu’un proche conseiller du couple présidentiel est devenu multimilliardaire en l’espace de deux trois ans, en imposant sa loi au niveau des douanes malagasy, avant d’être rattrapé par la Justice sous l’actuel régime et placé en prison.

L’existence de marchés fictifs pour alimenter les caisses privées d’une autre proche conseillère du couple présidentiel, aujourd’hui en prison, ont également défrayé la chronique durant les cinq ans du HVM à la tête du pays. Durant ce régime, les informations avaient fait écho de la présence d’une dizaine de milliards d’ariary en argent comptant dans le domicile d’un Premier ministre. Jusqu’à aujourd’hui, le partenariat stratégique entre la Compagnie nationale aérienne Air Madagascar avec la compagnie Air Austral, établi sous le régime HVM, continue de faire jaser. Maintenant, le HVM pointe du doigt des soi-disant non-respects de la Constitution, le manque de transparence dans l’organisation des élections, le manque d’équité de la Haute Cour constitutionnelle. Le parti bleu oublie que ce fut des lois électorales, favorisant à l’approche des élections le pouvoir en place,    qui avaient occasionné de grandes manifestations en 2018 pour dénoncer ces lois en question. De même, le HVM ne se rappelle-t-il pas que ce fut la non mise en place de la Haute Cour de justice dans les temps prévus par la Constitution qui a valu à Hery Rajaonarimampianina, à l’époque, de voir ses pouvoirs considérablement réduits, et qui avait à terme conduit au score minable obtenu par ce dernier lors de l’élection présidentielle ?
La Rédaction

Fil infos

  • Coronavirus à Madagascar - Le ver est dans le fruit
  • Dépistage massif au CCI Ivato et Ankorondrano - Les initiatives du Président rassurent les étrangers et les nationaux
  • Réquisition de la presse privée - Un débat futile et honteux !
  • Traitement du COVID-19 à Madagascar - Des signes encourageants de guérison !
  • Coronavirus - Le Président a confiance en la capacité du pays à maîtriser la pandémie
  • Madagascar face au coronavirus - Le SEFAFI interpelle sur les défaillances du système
  • Croisade contre la pandémie - Andry et Mialy Rajoelina sur le terrain
  • Coronavirus - La journée, l’angoisse et l’espoir d’un patient mis en quarantaine
  • COVID 19 - Kit de prévention de l’IMRA - Hors de portée du plus grand nombre
  • Première journée de dépistage rapide - 1 319 personnes testées, 7 cas positifs détectés

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff