Publié dans Société

Coronavirus - 43 cas identifiés à Madagascar

Publié le dimanche, 29 mars 2020


18 cas confirmés en deux jours. Une semaine après la déclaration du Président de la République, Andry Rajoelina, concernant la première contamination à la maladie du coronavirus dans notre pays, le nombre de personnes infectées s’élève actuellement à 43. Et rien que le week-end dernier, l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) a identifié 18 cas positifs dont 11 détectés le samedi. Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole du Centre de commandement opérationnel Ivato (Covid-19), hier lors du dernier rapport récapitulatif à la Télévision nationale malagasy (TVM), deux d’entre eux représentent des sujets contacts, c’est-à-dire des individus infectés par des cas importés, notamment les passagers des derniers vols. « 10 parmi les 43 individus présentent des symptômes c’est-à-dire qu’ils sont fiévreux, atteints de toux sèches et ressentent de la fatigue avec quelques courbatures. Par contre, 3 personnes testées positives rencontrent des difficultés respiratoires, mais elles sont surveillées de près », a-t-elle précisé. Et d’ajouter « qu’au niveau mondial, 80 % des personnes contaminées en sortent saines et sauves. Les 15 % montrant des symptômes ne sont pas encore en danger. Quant aux 5 % restants, ils constituent les cas critiques requérant  le service de réanimation. Une statistique qui démontre qu’il est possible de combattre ce virus, une fois que toute la population respecte les mesures d’état d’urgence - notamment le confinement », rassure la porte-parole du Centre de commandement opérationnel.
Premier cas en province
Samedi dernier, le locataire d’Iavoloha a annoncé le premier cas provincial identifié à Madagascar. Dans la Région de Menabe, plus précisément à Morondava, une femme faisant partie des derniers passagers arrivés à l’aéroport International Ivato a été testée positive au coronavirus. D’après ses explications, Andry Rajoelina a indiqué la prise en charge de cette patiente par une équipe médicale afin de voir l’évolution de son état de santé. En ce qui concerne les tests effectués aux passagers se trouvant à Majunga, ils se sont tous révélés négatifs, a-t-il certifié. Quant aux autres Régions ayant identifié des cas suspects dont Fianarantsoa, les résultats des analyses vont être connus ce jour, a affirmé le Président de la République. 
En outre, deux sujets contacts sont actuellement déclarés positifs au Covid-19. Dans son intervention à la TVM samedi dernier, le Chef de l’Etat a révélé le passage d’un touriste  contaminé ayant séjourné à Madagascar du 13 au 19 mars et qui se trouve actuellement dans un état grave en France. Au cours de son parcours en commençant par l’hôtel Trois Métis sis à Antaninandro, la galerie Lys à Antanimora, Au coin du foie gras situé à Behenjy, l’Atelier de recyclage d’aluminium et Au rendez-vous des pêcheurs (Ambatolampy), il a contracté le virus à son chauffeur et à son guide touristique. Ce touriste français a également visité le marché d’Asabotsy et le Royal Palace à Antsirabe, Grace Lodge à Andasibe, le parc Andasibe, l’Hôtel Diamant et l’Ecole communautaire de la Gendarmerie à Moramanga, Le Combava, Chez Luc et l’Air France (Zone Zital à Ankorondrano).
« Nous avons déjà identifié les personnes étant en contact direct et indirect avec ce touriste pour pouvoir effectuer des tests », a révélé le Chef de l’Etat.
K.R.



Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff