Publié dans Société

COVID-19 - Madagascar enregistre 59 cas confirmés

Publié le jeudi, 02 avril 2020


 Le chiffre ne cesse de grimper. Si le 30 mars, Madagascar était à 46 cas confirmés au coronavirus, en l’espace de quelques jours, l'Institut Pasteur de Madagascar (IPM) a déjà identifié 13 autres cas positifs après avoir effectué le test « PCR »  ou  amplification en chaîne par polymérase. Hier, lors du rapport récapitulatif de 13 heures à la Télévision nationale malagasy (TVM), le nombre total de personnes ayant contracté le coronavirus dans la Grande île s’élève à 59 individus avec 7 cas contacts comprenant 5 individus proches du touriste ayant récemment séjourné à Madagascar.  Selon le Professeur Vololontiana Marie Hanta, porte-parole du Centre de commandement Ivato (CCO COVID-19) et non moins doyenne de la Faculté de médecine, 5 nouveaux cas ont été identifiés ces dernières 24 heures. 4 cas positifs  dont 3 déjà affirmés préalablement au TDR ont été déjà annoncés mercredi soir par le Président de la République à la chaîne nationale. Il s’agit d’un homme étranger de 74 ans et un autre  citoyen malagasy âgé de 64 ans positifs au TDR au CCI Ivato. A cela s’ajoute un Malagasy âgé aussi de 64 ans testé positif au TDR mais au Jumbo score Ankorondrano. Le quatrième patient identifié avant-hier est  une passagère de 50 ans ayant voyagé à bord du vol Air France 930 arrivé le 19 mars dernier à l’aéroport international Ivato.  Hier, avant midi, une jeune femme malagasy âgée de 19 ans vient d’être testée positive. Cette personne constitue un cas contact ayant été contaminée à Isotry. 
Parmi les 59 cas confirmés enregistrés, 47 sont symptomatiques. Les 12 autres personnes positives après PCR présentent des signes de fièvre, de toux sèche dont 4 avec des formes de complications respiratoires. Jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, aucun d’elles ne présentent les critères de guérison. Il faut attendre la fin du confinement pour se prononcer.

Plus de 500 cas confirmés dans l’ océan Indien
Mercredi soir, le nombre de personnes testées positives au COVID-19 à Maurice a été porté à 161. Le bilan fait également état de 7 décès. Quant à La Réunion, 281 personnes ont été contaminées par le coronavirus avec195 personnes ayant contracté le virus à l’extérieur de l’île et 45 dans le département. Toutefois, depuis le début de l’épidémie, 40 personnes ont été guéries. 10 personnes ont été testées positives au COVID-19 aux Seychelles et plus de 250 personnes sont toujours en quarantaine surveillée. En ce qui concerne Mayotte, le nombre total des cas de coronavirus COVID-19 est avant-hier à 116. Et le 23 mars dernier, les Maldives recensaient 13 cas de contamination au coronavirus dont cinq patients guéris.

5 pays africains épargnés
La pandémie de coronavirus s’est rapidement propagée dans le monde, mais certains pays ne seraient pas encore touchés. Selon la base de données de l’université américaine Johns Hopkins, huit pays excluant les micro-Etats et les petites îles affirment être encore épargnés du coronavirus dont cinq étant en Afrique. Il s’agit de Botswana, Burundi, Lesotho, Malawi et Sierra Leone. Les trois autres se situent en Asie tels qu’Yémen, Turkménistan et Corée du Nord. Ces pays n’ont pas encore officiellement annoncé le moindre cas de contamination, mais cela ne veut pourtant pas dire qu’ils ne sont pas touchés.

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff