Publié dans Société

Ambatovy - Un employé philippin emporté par le Covid-19

Publié le mardi, 19 mai 2020

Deuxième décès lié au coronavirus. Tard dans la soirée du lundi dernier, un communiqué publié par l’entreprise minière d’Ambatovy, Toamasina a annoncé le décès de l’un de ses employés atteints du coronavirus, hospitalisés sur le site. La nouvelle s’est vite répandue sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook, sans que le Centre de commandement opérationnel - Covid-19 Ivato, institution officielle habilitée à partager de telle information l’affirme. Cette dernière a attendu le rendez-vous de 13h à la Télévision Malagasy pour confirmer la mauvaise nouvelle.

Le Professeur Vololontiana Marie Hanta Danielle, porte-parole dudit centre, a annoncé qu’il s’agit d’un Philippin du nom de Ryan Reyes, âgé de 42 ans.  Il travaillait comme sous-traitant d’Ambatovy, opérant au sein du département « Utilities ». Il a été hospitalisé le 11 mai dernier après avoir présenté quelques symptômes du coronavirus. En attendant le résultat d’analyse en laboratoire, l’entreprise l’a placé en quarantaine. Deux jours se sont écoulés avant de déterminer qu’il est vraiment infecté par ce nouveau virus. Toujours selon cette source, cet étranger a dû être évacué d’urgence à l’étranger depuis dimanche dernier, et cela afin d’y poursuivre un traitement. Toutefois, l’appareil prévu pour assurer son évacuation a tardé à obtenir une autorisation spéciale. Et même s’il a été particulièrement bien traité par les personnels médicaux œuvrant au sein de ladite entreprise minière, son état de santé s’est aggravé et a fini par lui ôter la vie. 

A la dernière nouvelle, il est programmé que sa dépouille sera rapatriée dans son pays d’origine. Ambatovy et les membres de sa famille préparent les formalités y afférentes. Il manque le document principal qui est l’autorisation spéciale. 

Il est à noter que 150 personnels d’Ambatovy Toamasina y sont actuellement confinés jusqu’à ce que le danger soit écarté. Le Président de la République, après être alerté de la contamination d’une dizaine d’employés, a ordonné la mise en quarantaine du site. 

Rappelons que le premier décès au coronavirus enregistré à Madagascar concernait un homme âgé de 59 ans. Il s’agit de Kasoana Roger, un diabétique testé positif au Covid-19 et qui a succombé dans la soirée du samedi dernier au CHU Morafeno, Toamasina.

K.R.

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff