Publié dans Société

Covid-19 - 38 cas positifs de plus à Toamasina

Publié le vendredi, 22 mai 2020

Durant la journée du jeudi dernier, de 8h au 18h, les laboratoires d'analyse, à savoir le Centre d'infectiologie Charles Mérieux (CICM) et l'Institut Pasteur de Madagascar (IPM) ont passé 312 tests PCR. Les résultats ont révélé 43 nouveaux cas confirmés de coronavirus.  Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, 5 parmi ces nouveaux cas ont été identifiés à Antananarivo, plus particulièrement à Anjanahary où 4 porteurs du virus ont été recensés. Le cinquième a été localisé à Manjakaray. Les 38 autres personnes infectées proviennent par contre de Toamasina. 

«  Le Centre d'infectiologie Charles Mérieux a réalisé à Antananarivo125 tests PCR qui ont donné 6  cas positifs, à savoir les 5 détectés dans la Capitale et un autre cas pour Tanambao V à Toamasina. Quant à l'Institut Pasteur de Madagascar, il a effectué 147 prélèvements à Antananarivo, lesquels ayant permis de trouver 20 cas positifs, tous localisés à Toamasina. Le laboratoire mobile mis à disposition dans cette ville portuaire a également dépisté 40 personnes dont 17 cas confirmés au Covid-19. Ce qui fait un total de 37 cas actifs identifiés par l'IPM dans ces deux grandes villes », a énoncé la porte-parole du CCO - Covid-19, hier à la Télévision Malagasy. 

Toujours dans son intervention de 13h, elle a précisé que 448 cas positifs ont été comptabilisés depuis le 19 mars jusqu'à avant-hier. Parmi eux, 135 patients ont recouvré la santé dont 4  individus hospitalisés  auprès du Centre hospitalier universitaire (CHU) Joseph Raseta Befelatanana Antananarivo viennent de remplir les critères de guérison. Cependant, deux formes graves se présentent à Toamasina.

Plus de 300 patients hospitalisés

Lourd bilan. Ces derniers jours, le nombre des cas confirmés augmente considérablement. A la date d'hier, 311 patients suivent le traitement au niveau des établissements sanitaires à Madagascar.  Ils sont répartis au niveau du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Morafeno Toamasina, « International SOS Clinic » à Ambatovy Toamasina, CHU Joseph Raseta Befelatanana à Antananarivo, CHU Anosiala et Andohatapenaka, CHU mère-enfant à Ambohimiandra. Dans la Capitale, les patients sont concentrés auprès de l'hôpital de Befelatanana.  Selon un médecin, une cinquantaine de cas positifs s'y trouvent actuellement. Quant à la Région d'Atsinanana, le CHU de Morafeno Toamasina enregistre le plus de sujets positifs au coronavirus. 

Le Centre hospitalier de référence du District (CHRD)  de Moramanga fait également partie des établissements en charge des patients du Covid-19. Mais d'après les informations qui nous ont été communiquées, toutes les personnes testées positives à Moramanga ont été transférées à Antananarivo. La plupart d'entre elles ont été accueillies par le CHU d'Andohatapenaka qui compte plus de 25 cas confirmés à l'heure où nous mettons sous presse. En parallèle, 21 patients sont surveillés de près au CHU d'Anosiala. 

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff