Publié dans Société

Centre immatriculateur de Madagascar - La délivrance des permis biométriques suspendue

Publié le mardi, 26 mai 2020


En suivant les règles du confinement à Antananarivo et Toamasina, appliquées dès le 23 mars dernier, la délivrance des permis de conduire et cartes grises biométriques est suspendue provisoirement au niveau des 6 Centres immatriculateurs dans tout Madagascar. Selon Dieudonné Razafindrazaka, directeur général de Hephalu Mada, fournisseur en produits biométriques auprès du CIM, toutes les opérations s’effectuent en ligne et les informations sont reliées entre elles. « La base de données qui stocke l'intégralité des informations a été momentanément clôturée en raison du décret lié à l’état d’urgence sanitaire. Or, tous les CIM au niveau des Provinces dont les activités demeurent interdépendantes s’en servent pour rester opérationnels. (…) Par exemple, pour une mutation de carte grise suite à une vente ou un achat, ou encore une cession de véhicule dans la Province d’Antsiranana, les responsables doivent vérifier toutes les informations inscrites dans la base de données reliée aux autres CIM avant de passer à la délivrance du document. Or, une fois que cette forteresse d’informations est impénétrable pour la sécurité des données, aucun de ces centres ne peut pas traiter des dossiers »,  souligne-t-il. 
En outre, par rapport aux gestes de barrières sanitaires, il est impossible de réduire le nombre de dossiers à traiter avant 13 h. Pire encore, cette pratique favorise les activités malsaines des intermédiaires et rehaussent le taux de corruption. 
Le calendrier de la délivrance des cartes à modifier
Vu cette disposition prise par le ministère de l’Intérieur de la Décentralisation à travers le Centre immatriculateur de Madagascar portant sur l’interruption des opérations, le calendrier  de la délivrance des nouvelles cartes biométriques récemment établies va être automatiquement modifié. Comme il a été publié dans une note officielle en janvier dernier, les usagers disposent de 4 années pour remplacer les faux permis biométriques par les vrais. Les imprimés se terminant par 0 ont été prévus d’être traités en premier, notamment durant le premier trimestre. Malheureusement, plus de deux mois se sont déjà écoulés, et même les deux tiers des dossiers à remplacer n’ont pas été reçus à cause des mesures de confinement. Il est à noter qu’environ 500 000 imprimés devraient être régularisés dans tout Madagascar. 
K.R.

Fil infos

  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère

La Une

Editorial

  • CVO, qu'on se le dise !
    Des voix s'élèvent en Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, région subsaharienne, pour dénoncer l'efficacité du Covid-Organics (CVO) tout en balançant des propos injurieux, frisant la calomnie, à l'endroit du Chef de l'Etat malagasy Rajoelina Andry Nirina.  

A bout portant

AutoDiff