Publié dans Société

Covid-19 - 500 000 morts, 10 millions de personnes contaminées mais le plus dur reste à venir

Publié le mardi, 30 juin 2020

Deux seuils symboliques dépassés. La pandémie a passé le cap des 500 000 morts dont  environ 128 000 enregistrés aux Etats-Unis. Le nombre de décès recensés dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois, avec près de 50 000 décès supplémentaires lors des 10 derniers jours.  En outre, plus de 10 millions de cas positifs ont été recensés dont plus de 250 000 cas sont enregistrés depuis le 5 mai dernier. « Six mois après que la Chine a fait officiellement état du Covid-19, le nouveau coronavirus classe les Etats-Unis au premier rang en termes de victimes, tant en nombre de morts avec 128 103 décès que de cas positifs avec 2 638 086 cas (…)

La situation est aussi préoccupante en Amérique latine et aux Caraïbes, où la maladie progresse le plus rapidement avec 400 000 nouveaux cas en une semaine. Au Moyen-Orient, l'Iran reste le pays le plus touché après avoir enregistré un record de 144 décès au cours des dernières 24 heures », rapportent les presses étrangères. Ce sont les raisons qui expliquent les propos Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au cours d'une conférence de presse virtuelle  tenue lundi dernier. Il a déclaré qu'en l'absence de solidarité, « le pire est à venir ». « Nous voulons tous que tout cela se termine. Nous voulons tous reprendre notre vie. Mais la dure réalité est que c'est loin d'être fini », a-t-il souligné. Egalement, selon l'hôpital américain Johns Hopkins, le nombre de personnes infectées pourrait être en réalité jusqu'à dix fois plus important.

20 décès, 2 138 cas confirmés, 966 cas de guérison

A Madagascar, la situation demeure également inquiétante. Depuis le 14 mai dernier, la Grande île a commencé à recenser hebdomadairement une centaine de cas positifs. En particulier, la semaine dernière, le Centre de commandement opérationnel (CCO) - Covid-19, sis à Ivato, a comptabilisé 409 nouveaux cas. A la date d'hier, le pays a recensé 2 138 cas positifs à compter du 19 mars dernier, date de l'annonce de la première contamination par le Président de la République Andry Rajoelina.

Néanmoins, avec l'utilisation des deux protocoles de traitement dont le remède traditionnel Covid-Organics, les cas de rémission se sont accrus. Une tendance haussière s'est manifestée  depuis le 12 juin dernier où 32 cas de guérison ont été déclarés en une journée. Actuellement, le nombre total de personnes remises du coronavirus est arrêté à 966 patients. Ce qui implique qu'aux dernières nouvelles, il reste encore 1 152 individus testés positifs en cours de traitement dans tout Madagascar. Malheureusement, 20 personnes vulnérables dont un employé étranger et une femme enceinte ont succombé. Dans la plupart des cas, il s'agit de personnes diabétiques, souffrant d'hypertension artérielle ou de maladies chroniques ayant considérablement favorisé le développement du syndrome de détresse respiratoire chez elles.

Au cours de ces dernières 24 heures, 76 nouveaux cas ont été recensés par le CCO sis à Ivato. Malheureusement, 75 parmi ces nouvelles contaminations sont localisées à Antananarivo. Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, l'Institut Pasteur de Madagascar a effectué 148 prélèvements. Les résultats des analyses en laboratoire ont révélé ces 76 nouveaux cas. Hier encore, 28 cas de guérison ont été annoncés dont 22 patients traités à Toamasina.

K.R.

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff