Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Assassinat d’un loueur de voiture - 4 incriminés placés sous MD à Tsiafahy, 3 autres ont obtenu une LP

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Le sort des incriminés dans l’assassinat barbare du chauffeur-propriétaire d’une Hyundai Starex de location est provisoirement scellé. 4 prévenus considérés comme  auteurs ou complices de l’homicide ont été jetés à la prison de Tsiafahy, et ce, à titre provisoire, dans l’attente d’un procès. Par ailleurs, 3 autres dont une femme ont obtenu la liberté provisoire.Prévues au cours de la journée du mardi dernier, les auditions par le juge d’instruction des 7 personnes impliquées, n’ont eu finalement lieu et ne se sont donc terminées qu’hier après-midi au Tribunal d’Anosy. Les vacances judiciaires expliquent en partie cet ajournement de l’instruction du dossier. Ce qui fait que les concernés ont dû croupir encore dans leurs cellules de détention policière jusqu’à ce que l’affaire n’ait ainsi évolué de façon inattendue.

Rappelons que les accusés ont réussi à faire mordre à l’hameçon le conducteur de la Starex avec cette histoire de location« bidon » à dater du 8 janvier dernier. Leur piège paraissait ainsi comme une machine bien huilée car le transporteur était loin de se douter que l’annonce qu’ils ont faite sur Facebook à propos de leur soi-disant volonté de louer le véhicule, allait être par la suite fatale !

En acceptant de se rendre avec le véhicule au rendez-vous qu’ils lui ont fixé près du CDA à Andohatapenaka le mardi 10 janvier suivant, le malheureux était donc loin de réaliser qu’ils allaient l’éliminer quelques moments à peine après cela. Effectivement, c’était le cas. Heureusement que la Police et la gendarmerie se sont cette fois montrés plus solidaires pour coordonner les recherches. De plus, la technologie leur allait être d’une aide précieuse. Les traçabilités du Starex furent un succès grâce à l’entrée en lice du système de guidage électronique GPS.

C’était de cette manière que les traces du véhicule furent localisées du côté de Mahavelona à Ankazobe où les tueurs s’étaient d’ailleurs débarrassés du cadavre de la victime. Ces traçabilités leur aidant, il était plus facile aux Forces de l’ordre de remonter, l’une après l’autre, les pistes des suspects où c’était la dame qui fut épinglée la première. Elle serait une amie intime d’un des tueurs supposés. La balle est donc maintenant dans le camp de la Justice pour trancher sur le sort des 4 principaux incriminés dans cette affaire.

Franck Roland

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff