Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Intempéries - Lourd bilan dans le Nord et le Sud-ouest

Publié le mercredi, 23 janvier 2019

Le mauvais temps qui s’est traduit par les fortes pluies enregistrées ces trois derniers jours, a lourdement affecté la partie Nord mais aussi le Sud-ouest du pays. Dans le Nord, l’axe RN6 est coupé dans trois différents points dont Marivorahona, situé à 13 km d’Ambilobe, Beramanja, une localité sise à 28 km de cette même ville, et enfin à l’embranchement Ambilobe-Vohémar. A Maevatanàna, les écoles ont  dû fermer en raison des inondations qui ont touché le secteur inondable de cette ville. Toutefois, il n’y eut encore officiellement de gens sinistrés dans cette ville.

A Mahajanga, la forte houle a entreposé des débris ou autres fragments de pierres sur l’artère principale des bords de mer. Et pourtant, il ne s’agissait pas encore de vents cycloniques alors que les dégâts qu’ils ont occasionnés sur les infrastructures à Mahajanga, sont considérables.



A Morondava, dans le Sud-ouest, toute la zone littorale de la localité de Nosikely est sous l’eau. Hier, vers 8h du matin, la marée a submergé une bonne partie de la zone résidentielle et des bâtiments administratifs, sans parler des conséquences des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Région depuis quelques jours. Hier, les pompiers et la Police municipale de Morondava se sont efforcés de sauver du matériel, ainsi que des archives de certains bureaux administratifs submergés.

F.R.


Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff