Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Ambohidrapeto - Le CEG en proie à un incendie dévastateur

Publié le jeudi, 24 janvier 2019

Le CEG d’Ambohidrapeto Itaosy était le théâtre d’un incendie dévastateur mercredi soir. Deux salles de classe ainsi que le bureau du surveillant général ont été ainsi les plus touchés. Toutes les archives ou autres dossiers scolaires, le mobilier constitué essentiellement des tables et des bancs ainsi que d’autres matériels, étaient partis en fumée. Tout a commencé vers 21h lorsque des témoins ont affirmé avoir vu des langues de flammes ainsi qu’une volute de fumée sortir de la toiture. Cette situation ainsi que l’odeur âcre qui s’en dégageait ont alarmé les riverains. Du coup, tous se sont donné la main afin de tenter de circonscrire le feu avec les moyens du bord, et ce, jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers dépêchés de Tsaralalàna. Ces derniers ont dû travailler sans relâche. Au bout de deux heures ou presque de cette lutte acharnée, ils   ont pu finalement maîtriser la situation. Une source émanant du personnel enseignant affirme que personne n’a vu l’incendie se déclarer, l’agent de sécurité inclus. C’étaient ces flammes et toute cette fumée  qui ont déclenché l’alerte, côté riverains.  Les enseignants du CEG se félicitent donc de la rapidité de l’intervention des sapeurs-pompiers.

Sinon, les choses auraient pu se présenter plus dramatiques. Pour le moment, l’hypothèse d’un criminel semble être la plus privilégiée. A preuve, on n’en trouve aucune trace d’un éventuel court-circuit sur les bâtiments. Ce qui laisse croire donc que, depuis la rue principale,  les auteurs du forfait auraient lancé un objet incendiaire,  qui a atterri sur un angle du toit de l’établissement. De toute façon, le fait que l’école publique en question ne soit équipée d’aucun dispositif de sécurité sauf une clôture,  leur a facilité la tâche.  Cependant, seule l’enquête des Forces de l’ordre permettra de confirmer ou non le caractère criminel de cet incendie. Cette situation a profondément affecté les parents d’élèves. Ils craignent qu’elle aille avoir de fâcheuses conséquences sur les études de leurs progénitures par le fait que le local fut amputé de cette salle de classe, sans parler de la perte des dossiers ou autres classements lesquels dépend l’avenir de ces élèves.

Franck Roland

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff