Publié dans Société

Eglise protestante malgache en France - Le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe élu président

Publié le mercredi, 06 février 2019

A l’issu du grand Synode du FPMA (Fiangonana protestanta malagasy aty andafy) à Bordeaux au mois de novembre dernier, le Révérend Dr. Seth Rasolondraibe est élu président de cette église. Il succède ainsi au Révérend Dr Jean Ravalitera, parti à la retraite. Le nouveau président du FPMA a fait la maîtrise en Théologie à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, et le doctorat à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), section des Sciences réligieuses à Paris, France. Le Révérend Dr Seth Rasolondraibe est pasteur de l’Eglise protestante malgache en France (FPMA) à Paris, depuis maintenant 30 ans et formateur dans le cadre du mouvement de réveil. 

L’Eglise unifiant les chrétiens malgaches résidant à l'étranger ou FPMA (Fiangonana protestanta  malagasy aty an-dafy) est issue des deux églises malgaches, FJKM et FLM. Les Pasteurs P. Rasolondraibe et A. Rabenoro sont les présidents d’honneur. Elle est devenue membre de la FFPM (Fiombonan’ny Fiangonana Protestanta Malagasy) en 1963. La FPMA a pour objet d’assurer l’exercice public de culte, d’enseigner le message et la pratique de l’évangile de Jésus christ, et de pourvoir aux frais et besoins de culte. 

 

 A l’initiative du Pasteur Daniel Ralibera, la réunion du premier Synode de l'Eglise Protestante en France devenue FPMA a eu lieu en 1959 à Villemétrie, et à l’issue de laquelle Michelson Ramanankasina fut élu 1er président. Cette église a célébré son 30e anniversaire à Orléans, en 1989. Une commémoration qui a été marquée d’une pierre blanche par l’instauration du nouveau logo FPMA. Suite à la décision du Comité Protestant à Antsirabe, le FPMA est devenue indépendante. Ce fut que la nouvelle constitution a été élaborée, durant le 26e synode à Rocheton. 

Actuellement, la FPMA fait partie du Conseil Oeucuménique des Eglises. L’an 2000 a été marqué par la 1ère consécration des 13 pasteurs au sein de la FPMA. Cette année, elle celèbre ses 60 ans d’existence.

Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff