Publié dans Société

Tempête tropicale Idai - Une alerte cyclonique verte pour plusieurs Districts de Madagascar

Publié le dimanche, 10 mars 2019

Selon les dernières nouvelles, les Malagasy devront de nouveau se préparer pour faire face à des pluies incessantes puisqu’apparemment, Madagascar est en alerte à cause de la tempête tropicale. Le stade de tempête tropicale qui a atteint pour le 11e système de la saison et qui a été baptisé Idai par Madagascar. Samedi dernier vers 16h, la dépression tropicale n°11 qui est devenue la future tempête Idai, était située autour du point 17.0 S et 41.4 E, soit à environ 140 km à l'ouest de Juan de Nova et 300 km à l'ouest nord-ouest de Maintirano. Le système se déplace en direction de l'est à la vitesse de 19 km/h, sous l'effet d'une dorsale proche équatoriale. Pourtant, la situation a évolué, dimanche à 5h du matin, Idai était située à environ 210 km au nord-ouest de Maintirano et à proximité immédiate de l'îlot Juan de Nova. Selon l’information donnée par le site Cyclone Océan Indien, le système a fortement ralenti, c’est à dire qu’il y aura un changement imminent de trajectoire. La pression centrale est de 992 hPa et les rafales sont de l'ordre de 110 km/h près du centre. Ces prochaines 24 heures, le phénomène fera demi-tour pour se diriger en direction de l'ouest sud-ouest sous l'effet du renforcement de la dorsale subtropicale. Dans le même temps, Idai devrait profiter des conditions environnementales favorables à tout point, pour devenir un cyclone tropical intense.


 Risque d'impact
 Ainsi, un avis de menace a été lancé pour la Grande île. Une alerte cyclonique verte qui est toujours en cours à Madagascar sur les Districts de Besalampy, Maintirano, Antsalova, Belo Tsiribihina et Morondava. Les côtes ouest de la Grande île restent cependant soumises à des conditions très perturbées liées à Idai, malgré qu’un impact direct soit à présent exclu. Les pêcheurs et ceux qui travaillent en mer sont ainsi prévenus puisque toute sortie en mer est strictement déconseillée entre Mahajanga et Morondava et la prudence est de mise. Enfin, les dernières prévisions de trajectoire et d'intensité continuent d'être très défavorables pour le Mozambique. La philosophie est inchangée. Après s'être significativement renforcé, le système Idai est prévu atterrir sur les côtes centre-est du Mozambique jeudi prochain. Toutefois, il reste encore des incertitudes sur la zone d'impact et le timing. Cependant, le centre des cyclones de La Réunion met en garde en indiquant que la « probabilité qu'un système mature atterrisse sur le Mozambique avec une intensité élevée est très forte ». Un avis annonçant la menace cyclonique a été publié par le service météorologique du Mozambique. Pour info, Idai est le 3e système de la saison cyclonique 2018/2019 à se former dans le Canal de Mozambique. Quel contraste par rapport à la saison précédente où aucun système ne s'y était formé à part une éphémère dépression tropicale. En tout cas, toutes les régions de la Grande île devront se préparer parce que la situation ne risquera pas de stagner, des fortes pluies pourront surgir d’un jour ou l’autre.
Recueillis par T.A.

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff