Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Mois de l'enfance - Le groupe FILATEX fait des heureux à Ambohimalaza

Publié le vendredi, 07 juin 2019

Les enfants sont particulièrement heureux en ce mois de juin puisque quatre longues semaines sont dédiées à eux. C'est ainsi l'occasion pour les petits de recevoir des cadeaux et jouets, évidemment pour ceux issus de familles aisées. Effectivement, plusieurs associations et sociétés profitent de ce mois pour faire des dons aux enfants vulnérables et ceux qui sont élevés dans des associations et « Akany ». Le groupe FILATEX, toujours actif dans le social, et afin de venir en aide aux gens nécessiteux, vient justement de faire des heureux au Centre de bienfaisance d'Ankadivory Ambohimalaza (CBA).

Plus précisément, 60 orphelins pris en charge et éduqués au sein dudit centre ont été gâtés hier par toute l'équipe qui a préparé un bon festin pour eux. Amuse-gueule, des crudités, du riz accompagné de poulets, sans oublier les desserts et un grand gâteau, les enfants se sont régalés et c'est avec un grand sourire qu'ils ont apprécié le menu du jour. Mais ce n'est pas tout ! Pour que ces petits puissent passer une journée inoubliable, une partie de jeu de société était également au programme. Tout le monde a joué et a pris du plaisir.

Par ailleurs, le groupe FILATEX n'est pas venu avec les mains vides pendant cette journée. Toute l'équipe a profité de l'occasion pour offrir aux enfants des jouets, des biscuits et friandises, des cakes et des chocolats. Que des petites gâteries qui font plaisir aux enfants en ce mois de juin qui sent la fête et la joie. Mais encore, 500 kg de riz et 80 litres d'huiles ont également été donnés pour le centre de bienfaisance. Des besoins essentiels pour eux puisque les enfants mangent au CBA et leur nombre est assez élevé. Ces provisions leur permettront ainsi de tenir jusqu'à un an puisque selon Haja Rakotoniaina, directrice du CBA, leur consommation mensuelle est de 4 à 6 litres d'huile. « Ce sont les enfants qui vont former l'avenir de notre pays. Et ils pourront également devenir des personnes indispensables en matière de développement durable. C'est pour cela qu'il faut bien prendre soin d'eux en leur offrant toutes les aides dont ils ont besoin », a confié Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE auprès du groupe FILATEX. Des habits chauds, chaussures et livres ont également été octroyés pour ces enfants orphelins. A noter qu'il ne s'agit pas de la première collaboration entre le groupe FILATEX et le CBA puisque des donations composées de toitures, portails, divers matériels de construction ainsi que des livres et matelas pour soutenir le centre et ses activités ont été déjà réalisées.  

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff