Publié dans Société

Tanjombato - Deux vendeurs illicites d'armes arrêtés

Publié le lundi, 01 juillet 2019

Dimanche après-midi dernier, les éléments du Commissariat central de Tanjombato ont fait tomber dans leur piège deux suspects pour trafic d'armes dans le secteur dit « Ambany Andrefana », un quartier de la banlieue sud de la Capitale. Par ailleurs, un troisième suspect, le supposé acheteur, a réussi à prendre la fuite. Ce dernier était prévu réceptionner un fusil Mab pour 1,4 million d'ariary des deux supposés trafiquants d'armes.

 

Tout a démarré par un renseignement provenant d'un informateur qui a requis l'anonymat. Ce dernier a informé la Police à propos du funeste projet des deux premiers suspects domiciliés à Antsobolo et à Ambohibahiny, Tanjombato. Leur projet en question devrait consister à revendre justement une arme dans le quartier de Tanjombato et ses environs.

Sitôt informés, les limiers du Commissariat de ladite localité de banlieue se sont mobilisés. Ils se sont organisés afin de prendre en filature et enfin de piéger les suspects. Outre cela, les Forces de l'ordre ont procédé à des fouilles sur les motos qui ont emprunté l'axe.

C'était dans ces circonstances que les deux individus soupçonnés de trafic d'armes étaient finalement tombés dans le piège des Forces de l'ordre. Effectivement, ils avaient bel et bien le pistolet automatique Mab ainsi que 13 munitions, le tout sans aucune autorisation de port d'arme. La Police les a ainsi embarqués vers le Commissariat central de Tanjombato pour une enquête.

A la lumière de cette affaire, il est clair que les trafiquants locaux cherchent à tout prix à écouler discrètement les armes de contrebande sur le marché noir, bravant ainsi la loi en vigueur et l'énorme risque encouru en cas d'arrestation,  comme c'est le cas pour ces deux suspects de Tanjombato.  Leur action va totalement à contre-sens de la sensibilisation de tous les citoyens en détention illégale d'armes à feu pour les remettre aux autorités.

Franck Roland

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff