Publié dans Société

Andavamamba - Un cambrioleur d’église interpellé

Publié le dimanche, 07 juillet 2019

Mardi dernier, les limiers du commissariat du 5e arrondissement ont interpellé un jeune suspect de 19 ans pour affaire de cambriolage à Andavamamba. La Police a pu remonter la piste du concerné grâce au témoignage d’un riverain, qui a raconté aux Forces de l’ordre d’avoir vu un suspect en train de cambrioler une église située à proximité de chez lui vers 2 heures du matin le dimanche 1er juillet dernier.

 

Or, le même jour, la Police a également reçu  une autre plainte à propos du cambriolage d’une demeure dans le quartier d’Anosibe ouest. Lors du forfait, l’auteur a emporté un groupe électrogène, des livres d’enseignement mais aussi des ordinateurs. Sitôt informées, les Forces de sécurité ont démarré les recherches et les ratissages. C’était dans ces circonstances que le jeune suspect susmentionné fut épinglé à Andavamamba. L’enquête a révélé qu’il serait derrière le cambriolage survenu le samedi 1er juillet dernier. Enfin, ses acolytes, encore en cavale, sont recherchés actuellement.

F.R.  

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff