Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Antilin’i Madagasikara - 130 ans dans la promotion de l’éducation

Publié le mardi, 09 juillet 2019

 En 2023, l’association scoutisme au sein de l’église catholique de Madagascar ou « Antilin’i Madagasikara » célèbrera ses 130 d’existence. Une célébration qui sera entamée cette année à travers un projet pilote concernant la promotion de l’éducation spirituelle au sein de l’association. Cette décision a été prise durant la visite du parrain de l’Association scoutisme internationale au sein de l’église catholique dans le pays. D’après le responsable au sein de l’Antilin’i Madagasikara, ce projet de témoignage a pour objectif de réunir tous les anciens membres, les leaders qui se sont succédé durant ces années ainsi que les prêtres et les religieuses qui ont déjà vécu dans cette association.

Ils seront conviés afin d’intégrer le comité d’organisation de ce jubilé. L’association Antilin’i Madagasikara est membre de l’Organisation mondiale du mouvement scout, par le biais de la fédération du scoutisme à Madagascar. Afin de contribuer au développement des jeunes, elle met en avant la pédagogie du projet, la vie en petits groupes, la progression personnelle. Créés en 1923 sous le nom de scouts de France de Madagascar, les scouts catholiques malgaches ont pris l’appellation de Antilin’i Madagasikara à l’assemblée générale de 1957. Présents dans tout Madagascar, les jeunes garçons sont répartis en 4 branches : Lovitao (louveteaux) âgés de 8 à 11 ans, Mpianjoria (scouts) âgés de 12 à 15 ans, Mpamakilay (pionniers) âgés de 15 à 17 ans et enfin les Mpiandalana (routiers) âgés de18 à 21 ans. L’association contribue à l’éducation intégrale des jeunes garçons en les aidant à développer et à exploiter pleinement leur potentiel physique, intellectuel, social, spirituel, émotionnel, pour les éduquer à former leur caractère en tant qu’individu citoyen responsable.

Les actions menées par les scouts auprès de la population sont en général des activités de développement communautaires (assainissement, réhabilitation de bâtiments, etc.) réalisées en partenariat avec les paroisses. Le District de Toamasina réalise un programme d’alphabétisation auprès de la population rurale.

Recueillis par Anatra R.

 

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff