Publié dans Société

Ankazobe - Coup de filet sur un prisonnier condamné à perpétuité

Publié le jeudi, 18 juillet 2019

La Brigade de gendarmerie d'Ankazobe a réalisé un coup de filet vers 8h du matin mercredi dernier dans la Commune rurale de Talatanangavo. Sur la base d'un renseignement, ses éléments ont pu capturer un évadé de la prison de Maevatanàna. Il s'agit d'un prisonnier rendu tristement célèbre par sa dangerosité et les crimes qu'il a commis dans le passé selon un responsable au sein de ladite brigade. « A vrai dire, il fut dénoncé par un résident de Talatanangavo,  celui qui l'a en même temps hébergé », selon l'information.

 

Le fugitif était totalement surpris par cette arrivée inopinée des gendarmes, en tenue civile, venus l'arrêter. Depuis, il est placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie d'Ankazobe. A notre interlocuteur de noter qu'il est quand même curieux qu'on a laissé échapper ainsi un si dangereux individu. En attendant que les enquêteurs puissent éluder les circonstances de son évasion, gageons que le concerné a profité du moment où il a effectué une corvée externe pour prendre la poudre d'escampette.

La fuite du prisonnier remonte vers début juin 2019. Fait vraiment curieux car les unités de gendarmerie n'auraient reçu aucun ordre afin de publier un avis de recherche pendant tout ce laps de temps. Condamné en juin 2013 pour assassinat, le détenu en question a donc décidé de faire le large six ans après. Croyant être à l'abri de toute surveillance, encore moins de contrôle dont les Forces de l'ordre ignorent justement pourquoi, il ne s'était finalement pas attendu à ce qu'il allait être repris.

Franck Roland

Fil infos

  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff