Publié dans Société

Incendie à la décharge d’Andralanitra - Les élèves de l’Akamasoa suffoquent

Publié le jeudi, 18 juillet 2019

Un air irrespirable. L’atmosphère autour de la décharge d’Andralanitra, comme Ambatomaro, Antsobolo, Mahazo, Ambohimahitsy est totalement polluée. Depuis la soirée du dimanche dernier, une épaisse fumée noire est apparue dans le ciel à cause de l’incendie qui a eu lieu dans la décharge. Outre les enfants et les personnes âgées, les femmes enceintes et ceux ayant des problèmes respiratoires, ce sont les élèves au sein de l’Akamasoa qui sont les principales victimes. A cause de la fumée qui envahit les salles de classe, bon nombre des élèves sont suffoqués. Face à cette situation, les cours sont souvent interrompus.

 

Des mesures ont été prises mais le feu n’est toujours pas maitrisé puisque les flammes ne cessent de se propager dans la décharge, poussées par le vent.Jusqu’à maintenant, trois personnes, habitant même au sein du Centre Akamasoa ont été arrêtées. Ainsi, une enquête est déjà ouverte pour déterminer la cause de l’incendie. D’ailleurs, les responsables au sein du Service autonome de maintenance  de la ville d’Antananarivo (SAMVA), a révélé que cette situation est due à la jalousie.

L’équipe du SAMVA et les sapeurs-pompiers se sont déployés pour tenter d’éviter la propagation des flammes sur les autres endroits et l'incendie dure maintenant depuis plus de 5 jours.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff