Publié dans Société

Attaque à Behoririka - La Police à la recherche de la… victime

Publié le mardi, 13 août 2019

Lundi dernier vers midi, un riche chinois et son accompagnatrice malagasy furent attaqués par des bandits au moment où tous les deux allaient remettre une importante somme dans une banque située à Behoririka. Des coups de feu ont éclaté. Le Chinois a reçu une balle au niveau de sa jambe, tandis que les assaillants ont pu s’enfuir avec l’argent qui se trouvait dans un carton qu’avait transporté son employée.

 

Bien que les victimes n’aient pas porté plainte, la Police a ouvert une enquête. Mais c’est là où le bât blesse car, ni le Chinois, ni la Malagasy n’a laissé aucune trace, selon une source policière. « Justement, nous n’en sommes pas au bout de notre surprise. Nous avons beau cherché toute la soirée du lundi jusqu’à aujourd’hui partout dans les centres hospitaliers de la ville, mais en vain ! Aucun Chinois blessé à la suite de ces tirs supposés de bandits, lundi dernier, ne se trouve nulle part ! » déclare une information de la Brigade criminelle.

Un bref rappel des faits s’impose. Le Chinois allait placer ce fonds dans une banque qui se trouve à Behoririka. Il était venu en voiture avec son employée. A ce moment-là, deux assaillants équipés de revolver, les ont soudainement encerclés. D’un geste violent, un agresseur a jeté la femme à terre. Puis, ils s’étaient emparés du carton avant de s’enfuir à bord de leur moto.

En voyant cette scène, le Chinois a tenté de pourchasser les malfaiteurs. C’était dans ces circonstances que les agresseurs ont ouvert le feu dans sa direction, le touchant à une jambe.

Franck Roland

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

La Une

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff