Publié dans Société

Délivrance de permis biométriques à Antananarivo - Plus de 13 000 imprimés distribués

Publié le vendredi, 16 août 2019

Entre le mois de mai jusqu'à hier, le Centre immatriculateur de Madagascar (CIM), situé à Ambohidahy et traitant les dossiers d'Antananarivo et ses périphéries, a délivré 13  497 vrais permis biométriques. Ces papiers administratifs répondent à trois catégories de demande. Il s'agit notamment des nouvelles demandes suite à l'admission aux examens de conduite et de code, le remplacement en cas de perte ainsi que le changement des anciens permis « roses » en biométriques. Cette statistique fait référence aux actions entreprises dans le cadre du premier vague de distribution, du 18 mai au 9 août 2019.

 

Interruption temporaire

En phase de transition, la délivrance de permis biométriques a été interrompue cette semaine. Avant d'entrer dans la deuxième vague de distribution qui débutera lundi prochain, l'activation de la puce électronique - conformément à l'ISO/IEC 18013 qui respecte la norme internationale CR-80 - prend un peu de temps. Selon un responsable auprès de la société Hephalu Mada, fournisseur du CIM en cartes biométriques, représentant exclusif du spécialiste texan de la sécurisation de l'identité HID Global à Madagascar, la sécurisation et la garantie de l'authentification des données requièrent une bonne préparation. Cette interruption n'a pas été donc d'ordre matériel, notamment une panne d'imprimante comme l'ont indiqué les bruits de couloir auprès du centre d'Ambohidahy.

3 439 cartes grises livrées

Entre-temps, le traitement des dossiers de la carte grise biométrique suit son cours. En presque trois mois,  le centre immatriculateur à Ambohidahy a livré 3 439 cartes grises à leurs propriétaires. « Pour cette opération, nous traitons les mutations et les pertes. Le Gouvernement n'exige pas, par contre, le remplacement des anciennes cartes », avance un responsable auprès du CIM.

Rappelons que pour changer les anciens permis « roses » par les nouveaux, il faudra débourser un droit de 38 000 ariary et pour la carte grise, la somme à payer est de 74 000 ariary.  Par contre, le renouvellement des faux permis et cartes grises s'effectue gratuitement. Et cela ne débutera que vers le mois de janvier 2020.

K.R.

Fil infos

  • Violence économique, viol conjugal, outrage sexiste - Les victimes désormais protégées
  • Immeubles R+4 à Ivato - Le Président Rajoelina pose les premières pierres
  • Trésor public malagasy - L’ancien DG emporté par l’affaire Audi A6
  • Violences basées sur le genre - L’avenir des victimes entre les mains des députés
  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs

La Une

Editorial

  • Tana-Masoandro, enjeux et défis
    Quelque peu éclipsée par les élections du 27 novembre et les démarches incontournables relatives à la « récupération » des îles éparses, les « îles Malagasy », la construction de la Ville nouvelle « Tana-Masoandro » passe tant soit peu sous silence. Non pas parce qu'elle est reléguée au second plan mais on ne peut ou ne doit pas courir sur deux lièvres à la fois, il a fallu organiser et mettre de l'ordre dans la mise en marche des actions. Un minimum que les dirigeants doivent être capables d'agencer.  

A bout portant

AutoDiff