Publié dans Société

Education scientifique - Meilleurs résultats avec la médiathèque numérique

Publié le vendredi, 23 août 2019

100 établissements membres. Le programme EDUCMAD, focalisé sur le soutien à l'enseignement scientifique, met à la disposition de ces établissements des ressources éducatives numériques (REN) et des équipements informatiques. 25 000 collégiens et plus de 55700 lycéens en classe de seconde, première et terminale ont accès à la médiathèque numérique dudit programme, priorisant les matières scientifiques à savoir les Mathématiques, la Physique-chimie et les Sciences de la vie et de la terre (SVT).

« En 15 années de mise en œuvre de l'EDUCMAD, le taux de réussite auprès des établissements membres s'est nettement amélioré, soit 22 % de plus au Baccalauréat grâce à la médiathèque numérique. De plus, les élèves en classe de seconde auprès de certains établissements optent directement pour les séries scientifiques en passant en première. C'est le cas pour le SFX Fianarantsoa et le collège Saint-Joseph d'Ambalavao, lesquels n'enregistrent plus de classes de 1ère Littéraire, ces dernières années », résume Carine Roditis, responsable dudit programme. D'un autre côté, davantage de filles optent actuellement pour les séries scientifiques, bien que leur effectif ne soit pas encore égal à celui des garçons. Bref, les activités entreprises semblent porter leurs fruits.

Treize Régions d'intervention

Les ressources éducatives numériques sont en ce moment accessibles sur environ 1 300 ordinateurs. Elles se composent de cours, animations, expériences et travaux pratiques ainsi que des exercices, sujets et corrigés. A cela s'ajoutent les 5 000 documents pédagogiques, sans oublier les 1 500 enseignants formés chaque année depuis le début du projet. EDUCMAD intervient dans 13 Régions, notamment à Analamanga, Vakinankaratra, Itasy, Bongolava, Haute-Matsiatra, Amoron'i Mania, Diana, Alaotra-Mangoro, Boeny, Atsinanana, Sava, Analanjirofo, Vatovavy-Fitovinany. En 2018, 7 établissements ayant accès à l'électricité et 3 autres issus de zones enclavées  ont été intégrés dans le programme.

Parmi les perspectives, EDUCMAD et son partenaire « Jiro Gasy » vont installer des ordinateurs solaires auprès de 4 établissements, à savoir le Lycée de Belo-sur-Tsiribihina, celui de Sainte-Marie, celui de Firavahana et le Centre de formation professionnelle d'Amparafaravola. La formation des enseignants va également se poursuivre, notamment avec le Groupe des éducateurs sans frontières. Jusqu'en 2021, ce dernier va contribuer, deux fois par an, au renforcement de capacité des enseignants sur la pédagogie active et l'orientation sur les TICE (Technologies de l'Information et de la Communication au service de l'Education).

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff