Publié dans Société

Baccalauréat 2019 - Trois candidats sur cinq en session exceptionnelle

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Epreuves facultatives. Environ 60 % des candidats ayant passé la première session, vont saisir une deuxième chance que le Président Andry Rajoelina leur a promise. En effet, d’après les résultats officiels du baccalauréat 2019, 3 candidats sur 5, enregistrés auprès de l’Office du baccalauréat à Antananarivo seront convoqués à la deuxième session qui va se dérouler durant la semaine du 23 au 26 octobre prochain. Toutefois, cette session reste facultative. Les candidats recalés disposent le choix de ne plus poursuivre l’examen et de se présenter de nouveau l’année prochaine.

 

Dans le cadre de cette session exceptionnelle, les candidats sont appelés à se munir de leur convocation et à tenir compte de toutes les informations qui s’y trouvent, à savoir le numéro d’inscription, le centre et la salle d’examen. Aucune recommandation n’a été, par contre, donnée aux enseignants en charge de la correction hier après la délibération. Selon l’un des enseignants présents à Ankatso hier, même si le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) a proposé une moyenne de 9,75 sur 20 comme seuil de délibération, les enseignants en ont décidé autrement. « La note délibératoire a été fixée à 10 sur 20, une décision qui tient compte de la deuxième chance offerte aux candidats recalés », précisent-ils.

Un taux de réussite de 40,57 %

En baisse mais pas très décevant. D’après les informations obtenues auprès de la Direction des examens nationaux à Antananarivo, pour cette session 2019 de l’examen du baccalauréat, 27  385 candidats ont obtenu la moyenne et sont déclarés officiellement nouveaux bacheliers. Antananarivo affiche un taux de réussite de 40,57 % contre 47,47 % en 2018, soit une baisse de 7 %. « Parmi les 5 059 candidats inscrits en série A1, 2 261 d’entre eux ont réussi. Et pour la série A2,  17 390 des 44 051 enregistrés sont admis, soit 39,49 % des candidats. En ce qui concerne les séries scientifiques, 1 060 des 2 945 inscrits dans la série C ont réussi. Quant aux élèves de la série D, ils ont été 6 674  parmi les 15 751 à obtenir le diplôme. Rappelons que l’année dernière, les candidats scientifiques ont enregistré un résultat assez satisfaisant avec un taux de réussite de 59,86 %,  soit 2 052 candidats ou 51,23 % pour la série D. Quant aux séries littéraires, 20 180 candidats de la série A2 ont réussi, soit 43,94 % et 2 388 candidats de la série A1 ont obtenu le bacc avec un taux de réussite de 53,92 % », nous-a-t-on confirmé.

Les notes prochainement disponibles

En effet, la liste des admis est déjà affichée au niveau des centres d’examen respectifs dès ce matin. Les mêmes résultats sont également disponibles via d’autres supports. Ils peuvent être consultés entre autres via un téléphone mobile, et cela grâce à la collaboration avec les opérateurs téléphoniques. Une source auprès de l’Office du baccalauréat à Ankatso a indiqué qu’en ce qui concerne les relevés de notes des admis au baccalauréat pour cette session, ils seraient disponibles dans les jours qui viennent. Et ce n’est qu’après l’obtention de cette pièce que les candidats pourront passer à la demande de leur diplôme. Par ailleurs, le traitement des résultats du baccalauréat technique est actuellement dans la phase « transition des notes ». Les responsables prévoient de publier les résultats en même temps que ceux de la session spéciale, nous a-t-on informés.

K.R.

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff