Publié dans Société

Fête de la Nativité en avance - Mialy Rajoelina gâte les enfants victimes de violences

Publié le mardi, 03 décembre 2019

Une initiative forte de la Première dame. Cette année, la traditionnelle fête de Noël organisée par l’association Fitia se démarque des éditions précédentes. Depuis des années, celles-ci ont été réalisées au profit des enfants issus de diverses couches sociales. Mais hier, 22 enfants victimes de violences, âgés de 5 mois à 17 ans, ont été rassemblés à Mahamasina pour fêter en avance un Noël de partage. Certains d’entre ces enfants victimes ont subi des viols. D’autres ont développé des troubles cardiaques suite aux violences répétées subies par leurs mères. « Noël est avant tout une fête des enfants. J’estime que chaque enfant a le droit de jouer et de faire la fête », a souligné Mialy Rajoelina, lors de cet après-midi spécial.

 

La fête de la Nativité spéciale dédiée aux enfants victimes de violences s’est déroulée dans un lieu symbolique. Il s’agit d’un centre spécialisé dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et la prise en charge des victimes. Cette infrastructure, basée à Mahamasina, a été inaugurée le 25 novembre dernier. Ce centre fournit des services intégrés, depuis l’écoute, le signalement et la dénonciation des cas de violences, jusqu’à l’orientation et la prise en charge des survivants. « En ce jour de fête, on a transformé ce centre spécialisé en un endroit où les enfants peuvent passer de bons moments, même le temps d’un instant », évoque la Première dame et non moins ambassadrice de lutte contre les VBG, choisie par le Fonds des Nations unies pour la population. Les enfants invités aux festivités ont pu s’essayer à la danse, au dessin, à la peinture, découvrir des tours de magie, jouer aux Lego, se faire maquiller, etc. Particulièrement émue, Larissa, la porte-parole des enfants victimes de violences, n’a pas réussi à aller au bout de ses remerciements. Tous ont passé un moment magique et sont répartis avec un jouet.

P.R.

Fil infos

  • Gouvernement - Présentation imminente des nouveaux membres
  • Intempéries et inondations - Les opérations de secours militaires continuent
  • Concours d'entrée à l'INFA - « L'un des plus propres », dixit la ministre Ranampy
  • Intempéries - L'Etat déclare le sinistre national
  • Boeny et Betsiboka - Le Président Rajoelina accélère les actions de secours
  • Commune urbaine d’Antananarivo - 23 directeurs pour réaliser le veliranon’Iarivo
  • Banque européenne d'investissement - 173 millions d'euros investis dans le réseau routier malagasy
  • « Tana Water III » - Trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau en construction
  • Détournement de deniers publics - L’ex-ministre Maharante de nouveau éclaboussé 
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Honoré Rakotomanana attaque Rivo Rakotovao

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff