Publié dans Société

Infrastructure énergétique - La ville d’Ilakaka s’éclaire au solaire !

Publié le dimanche, 15 décembre 2019

Concrétisation de la transition énergétique par la Société d’eau et d’électricité de Madagascar. La Commune d’Andohan’Ilakaka innove avec l’installation de la première centrale d’auto-consommation photovoltaïque hybride. Cette ville de la Région d’Ihorombe, avec le plus grand gisement de saphirs à ciel ouvert du monde, s’éclaire désormais au solaire. La centrale photovoltaïque, située à 1 km au nord de la ville, se compose de 1 415 panneaux solaires, d’une puissance totale de 460 kWc. A cela s’ajoutent les 1 500 kWh de stockage pour batteries lithium-ion, installés dans deux conteneurs pré-équipés et aménagés. L’infrastructure énergétique solaire remplacera ainsi l’installation thermique actuelle qui produit une énergie fortement carbonée et plus coûteuse.

Actuellement, la centrale permet l’approvisionnement en énergie pour 660 ménages. Toutefois, les besoins énergétiques des 1 200 abonnés seront couverts en 2020 avec la production de l’installation solaire. « Il s’agit d’une véritable transformation technologique et économique permettant de lutter contre la pollution mais aussi contre l’augmentation du prix du gasoil et donc de l’énergie dans la Grande île », avance un responsable auprès de Cap Sud Madagascar. De plus, cette installation solaire permettra d’éviter l’émission de 500 000 kg de CO2/an, avec une production annuelle de 835 000 kWh d’origine photovoltaïque. Cap Sud souhaite contribuer à démocratiser l’énergie solaire photovoltaïque, une ressource inépuisable, propre et peu coûteuse afin d’en faire une énergie accessible pour tous les habitants de Madagascar.
Installation de Cap Sud Madagascar

La centrale solaire dans la ville d’Ilakaka a été financée et installée par la société Cap Sud Madagascar, filiale de Cap Sud. Fondé en 2006 par Stéphane Gilli, ce dernier étant un constructeur majeur de centrales photovoltaïques en France, comme à l’international. L’agence Cap Sud Madagascar à été créé en 2017 afin d’accompagner la transformation énergétique du pays et d’apporter l’expertise d’un groupe leader dans le solaire depuis plus de 13 ans. Parmi ses offres proposées, le contrat « Energy Management » est une solution clé en main pour l’étranger où tout est inclus comme l’étude, l’installation, le financement, la maintenance ainsi que toutes les démarches financières et juridiques. Sans avoir à investir, il permet de proposer une énergie de qualité tout au long de l’année et de réduire la facture d’électricité, ainsi que son impact sur l’environnement. 

L’agence participe également à des œuvres sociales, à travers « Manentena Foundation » qui œuvre dans les pays en développement comme Madagascar. L’objectif étant de fournir de l’eau et de l’électricité aux plus démunis. La Fondation est notamment financée par un mécanisme de reversion de 2€ pour chaque kWc installé par le Groupe Cap Sud, et cela partout dans le monde. A Madagascar, la Fondation a récemment construit dans le village de Morarano le « Batsol » un dispensaire 100 % autonome en énergie, permettant d’électrifier le village et l’école, et de créer ainsi un lieu de vie sain et sécurisant pour tous.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Coronavirus - Les numéros verts à utiliser à bon escient
  • Mesures de confinement - L’Etat durcit le ton !
  • Pandémie de Covid-19 - Des actes citoyens suspendus
  • Crédit bancaire - Un moratoire établi pour le remboursement
  • Le Président Rajoelina rassure les populations des Régions
  • Coronavirus - Ihanta Randriamandrato souhaite plus de victimes
  • Secteur privé - Les entreprises optent pour le congé obligatoire
  • Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé
  • Mesures de restriction face au coronavirus - « Priorité à l’intérêt général », selon la CNIDH
  • Réquisition des Stations radio et TV - Dernier avertissement de Lalatiana Andriatongarivo

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff