Publié dans Société

Ivato - Un gendarme élimine son présumé rival d’une balle

Publié le mercredi, 01 janvier 2020

Scène tragique de jalousie au jour du Nouvel an, vers 2h du matin dans la localité d’Ivato. Un homme, encore jeune, a été assassiné. Un gendarme lui avait tiré dessus, presque à bout portant, pulvérisant ainsi la tête de la victime. Une plaie béante a pu être observée à l’endroit. D’après l’information, le gendarme en cause serait alcoolisé lorsqu’il a commis l’acte dans un bar. Il n’aurait pas supporté de voir son présumé rival en train séduire sous ses yeux sa compagne supposée, qui n’est autre que la tenancière de ce bar.

 

Une source auprès de la famille de la victime, n’a pas caché son indignation et n’arrive pas à comprendre pourquoi le membre des Forces de sécurité en question, était autorisé à porter son arme de service alors qu’il ne portait pas sa tenue réglementaire.

Sitôt informé sur le drame, le haut commandement de la Gendarmerie nationale a réagi. Dans un récent communiqué sur son site Internet, elle a fait savoir que le gendarme en cause aurait été déjà arrêté, et que son arme de service confisquée. De son côté, le secrétaire d’Etat à la Gendarmerie (SEG) a émis une autorisation de poursuite. Après l’enquête d’usage, l’affaire sera bientôt déférée au Parquet.

Hier, le corps de la victime avait été autopsié à l’HJRA, Ampefiloha. Par ailleurs, ses proches se sont occupés des formalités nécessaires à cet effet.

Franck R. 

Fil infos

  • Confinement - L’Etat doit taper du poing sur la table
  • Marc Ravalomanana - Récupération politique en pleine crise sanitaire
  • Antananarivo, Matsiatra-Ambony et Atsinanana - Le confinement prolongé de quinze jours
  • Coronavirus - L'OMS fait de la Polyclinique d'Ilafy le centre de référence privé
  • Scandale dans la recherche du vaccin contre le Covid-19 - L’Afrique comme cobaye, selon deux officiels français !
  • Confinement partiel - Stop ou encore ?
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - L’Etat commande 5 millions de cache-bouches aux industries locales
  • Coronavirus à Madagascar - Le ver est dans le fruit
  • Dépistage massif au CCI Ivato et Ankorondrano - Les initiatives du Président rassurent les étrangers et les nationaux
  • Réquisition de la presse privée - Un débat futile et honteux !

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff