Publié dans Société

Itaosy-Mangarivotra - Trois enfants d’une même famille portés disparus

Publié le jeudi, 09 janvier 2020

Stupeur et consternation chez une petite famille domiciliée à Mangarivotra-Itaosy ! Les parents de ces trois charmants enfants dont la petite Lovasoa Fifaliana Raharimalala (7 ans), Luc Fiderana Nambinintsoa (8 ans) et Elysé Randrianjatovo (11 ans), demeurent toujours sans nouvelle d’eux jusqu’à présent. D’après une source proche de cette famille, ces enfants ont commencé à ne plus donner aucun signe de vie après le violent orage qui s’est abattu sur la ville mercredi après-midi dernier. « A leur arrivée à la maison, les parents s’étaient étonnés de ne pas les y trouver. Et fait inquiétant pour les adultes, la porte d’entrée a été verrouillée de l’extérieur avec un cadenas. Mais des gosses, aucune trace », déclare notre source.

Et pourtant, il ne devrait avoir aucune raison pour que les petits s’absentent.  Ils étaient censés jouer, comme à leurs habitudes, près de leur maison.

Du coup, ils seraient exaspérés par cette triple disparition subite et sans explication de leurs progénitures. Mercredi soir, ils ont entamé les recherches partout où les gosses étaient censés se trouver. « Puisque c’était un mercredi, il n’y avait donc pas classe. Néanmoins, on les y a recherchés, mais en vain !  On a fait le tour des proches ou autres personnes de connaissance. Rien », a ajouté l’information.
De guerre lasse, les parents ont dû aller se  plaindre de cette étrange triple disparition auprès des Forces de l’ordre dont le commissariat  du 4e arrondissement, le commissariat central mais aussi la Gendarmerie à Itaosy. Pourtant, cette dernière a affirmé n’avoir été informée que sur Facebook. Etrange car, il n’est pas dans les habitudes des trois enfants de quitter le foyer parental sous aucun prétexte, ni autorisation. A part cela, nos sources n’ont voulu se prononcer davantage sur les relations des parents dans le voisinage. Malgré tout, les recherches n’ont rien encore donné, du moins jusqu’à présent.

Espérons que cette affaire va se dénouer de façon heureuse, et que les petits vont être rapidement retrouvés. 
F.R.



 

 

 

Fil infos

  • Favoritisme et marchés fictifs - Une députée au pilori
  • « Plan Emergence » - La Turquie partante pour soutenir Madagascar
  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff