Publié dans Société

Université d’Antananarivo - Maintien des concours d’entrée en première année

Publié le jeudi, 16 janvier 2020

Quoique le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs enseignants (SECES), soit encore en grève, les dates des concours d’entrée en première année ne sont pas reportées, avance le président du SECES, le professeur Sammy Grégoire. Pour la Faculté des lettres, les concours se tiendront le 28 janvier, tandis que ceux du Faculté d’économie, de gestion et de sociologie aura lieu le 26 février prochain.  Ainsi, des examens semestriels se tiennent à Ankatso depuis le début de cette semaine.

Jusqu’à maintenant, aucun dérangement n’a eu lieu dans l’enceinte de l’université, plus précisément durant les jours d’examen. Afin de rattraper le temps perdu, beaucoup d’entre les enseignants ont décidé de reprendre leur travail en donnant des cours aux étudiants. D’après eux, l’année universitaire a déjà commencé très tard et il n’est pas question de jouer sur l’avenir des jeunes. Le SECES est encore en grève et il ne veut pas céder à ses revendications. Face à cette situation, ce sont les étudiants qui sont les principales victimes. « Chaque année, les étudiants font face à divers problèmes comme le retard du paiement de la bourse d’études et équipement,  la suspension des cours et examens, ainsi que le retard de la rentrée universitaire », avance Rabenirina Hantasoa, étudiante en deuxième année à la Faculté des lettres.

Les universités, instituts et écoles supérieures privés, ont déjà commencé l’année académique 2019-2020, tandis que les universités publiques n’ont pas encore terminé les programmes. Les problèmes du Syndicat des enseignants et chercheurs enseignants (SECES) ne sont pas encore résolus et la grève continue. Depuis hier, les enseignants ont de nouveau fermé les portails de l’université ainsi que les barrières. Un événement que les enseignants espèrent mettre à terme la crise au sein de l’université d’Antananarivo et celles dans tout Madagascar.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff