Publié dans Société

Tentative de viol sur une femme paralytique - Un faux-gendarme interpellé

Publié le jeudi, 16 janvier 2020

L'affaire s'est produite le 15 janvier dernier à Antohomadinika. Elle concerne les aberrations d'un homme, accusé à la fois d'usurpation de fonction et de titre d'un gendarme mais surtout  aussi de tentative de viol. La victime : sa propre belle-mère qui est paralysée à la suite d'un accident vasculaire cérébral (AVC). La plainte a émané de l'épouse du suspect. Et elle ne s'était pas adressée à n'importe qui. Elle s'est tournée directement au commandant de la circonscription régionale de gendarmerie d'Antananarivo.

 

Ce dernier a réagi immédiatement et a ordonné son homologue se trouvant à la tête du  groupement de gendarmerie d'Analamanga d'interpeller le suspect. Du coup, le commandant a dépêché les éléments d'une unité spécialisée, l'ESI à Antohomadinika. A l'arrivée des gendarmes sur le lieu, un membre du quartier mobile était déjà en train de maîtriser le suspect.

La réaction de ce dernier a été à la fois surprenante et audacieuse. Car en voyant les éléments des Forces de l'ordre, le suspect s'est présenté sous le nom de T. O. Andriamanampisoa, du grade de gendarme de 2e classe en service au Toby Ratsimandrava,  et détaché à la garde présidentielle. Invité à exhiber ses pièces d'identité, il a présenté une fausse carte professionnelle, deux faux badges, une convocation vierge de la section de recherche criminelle d'Antananarivo. Actuellement, il est placé en garde à vue  dans une cellule de détention de la brigade Tanà-ville pour le besoin de  l'enquête et toutes les investigations encore nécessaires.

Franck R.

Fil infos

  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff