Publié dans Société

Affaire Kraoma - L’ex-Dg derrière les barreaux !

Publié le dimanche, 26 janvier 2020

Depuis samedi, Arsène Rakotoarisoa, ex-Dg de Kraomita Malagasy, croupit à la maison d’arrêt d’Antanimora. Présenté devant le Pôle anticorruption (PAC) dans la journée de samedi après une garde à vue de quelques jours à la Police économique, il a été de suite placé sous mandat de dépôt avec trois autres présumés co-accusés. Un transitaire, un agent commercial et un dirigeant d’entreprise ont connu le même sort que l’ex-Dg de Kraoma dont la gestion a causé un préjudice de 505 milliards fmg à la  société.

L’audit diligenté par le cabinet Delta Audit pour le compte de l’exercice 2018 et le rapport d’Audit de gestion réalisé par PWC ont permis de découvrir des « failles » au sein de Kraoma entre autres la perte de 34.000 tonnes de chrome et d’exportation frauduleuse des produits, des créances douteuses…. Le bilan de l’année 2018 de la société d’Etat a connu également un résultat négatif de 30 milliards Ar alors qu’en 2017, c’est un résultat positif de 1, 2 milliard Ar. Les méfaits amputés à l’ex-Dg pourraient peut-être expliquer cette chute vertigineuse du bilan de Kraoma, un fleuron pourtant du secteur minier malagasy auparavant. Les observateurs s’intéressent également aux grands manitous qui tiraient les ficelles de cette grosse affaire qui ne pourrait –être réalisée sans l’appui, la protection et l’assurance tous risques des gens hauts placés. Des noms ont été avancés mais personne n’est en mesure d’affirmer si l’ex-numéro un de Kraoma les a dévoilés durant l’enquête ou il a endossé seul la responsabilité.

Samedi, ils étaient neuf individus à se présenter devant le procureur du PAC, quatre ont rejoint la prison d’Antanimora tandis que sur les cinq restants  certains bénéficiaient d’une liberté provisoire et que d’autres sont placés sous contrôle judiciaire.
Cette affaire de Kraoma figure certainement parmi les grands procès attendus de tous cette année tout comme celui de Mbola Rajaonah, de Claudine Razaimamonjy, de Rasolomampionona Hasimpirenena, ex-Dg des domaines…
La rédaction

Fil infos

  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche
  • Emeutes à Ambilobe - Le meurtrier multirécidiviste à Tsiafahy
  • Kere dans l’Androy - Appels de détresse de la population
  • Stade « Barea » - Les nouvelles tribunes sur pied dans 5 mois
  • Abus de confiance - Ny Rado Rafalimanana devant le Parquet
  • Ny Rado Rafalimanana - Le MAE se réserve le droit de porter plainte

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff