Publié dans Société

Université d’Antananarivo - Reprise de l’enseignement

Publié le lundi, 03 février 2020

Le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants (SECES) des universités de Madagascar et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) ont enfin trouvé un accord. Par conséquent, les enseignants ont décidé de reprendre leurs activités et de terminer l’année académique 2018-2019.

 

Après des grèves qui ont duré des mois au sein des universités de Madagascar, et particulièrement à Ankatso, la nomination de la nouvelle ministre Assoumacou Elia Béatrice a porté un nouveau souffle au sein des universités publiques de Madagascar. La rencontre entre le ministre et le SECES qui s’est tenue la semaine dernière a porté ses fruits, selon le président du syndicat, le Professeur Sammy Grégoire Ravelonirina. D’après lui, la nouvelle ministre a témoigné sa volonté de régler dans le plus bref délai les problèmes qui minent l’enseignement supérieur dans le pays. Une déclaration qui sera accompagnée par l’étude des dossiers des enseignants qui trainent au sein de son département ministériel, notamment la demande de maintien en activité et le reclassement. Elle-même qui a promis de surveiller les dossiers et de mettre en place une nouvelle méthode de travail afin qu’une situation similaire ne revienne plus. Ainsi, les indemnités de recherche et d’investigation 2016-2018 pour les retraités chercheurs seront payées autant que les arriérés de l’Etat. Néanmoins, ces arriérés seront payés en fonction de la possibilité de l’Etat.

Cependant, parmi les revendications du syndicat figurent également l’étude des décrets et textes règlementaires par rapport au système LMD, le statut de l’université et des centres de recherche, l’élection. Toutefois, le SECES réitère sa détermination d’être un partenaire du MESUPRES afin d’améliorer l’enseignement à Madagascar. Le président dudit syndicat de conclure qu’il serait possible de mettre en place un environnement paisible au sein de l’enseignement supérieur, si chacun prend ses responsabilités et se respecte.

Anatra R.

Fil infos

  • Coronavirus - Les numéros verts à utiliser à bon escient
  • Mesures de confinement - L’Etat durcit le ton !
  • Pandémie de Covid-19 - Des actes citoyens suspendus
  • Crédit bancaire - Un moratoire établi pour le remboursement
  • Le Président Rajoelina rassure les populations des Régions
  • Coronavirus - Ihanta Randriamandrato souhaite plus de victimes
  • Secteur privé - Les entreprises optent pour le congé obligatoire
  • Coronavirus - Une prime de risque pour le personnel de santé
  • Mesures de restriction face au coronavirus - « Priorité à l’intérêt général », selon la CNIDH
  • Réquisition des Stations radio et TV - Dernier avertissement de Lalatiana Andriatongarivo

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff