Publié dans Société

Stylisme et création de mode - Le ministère de tutelle soutient les auteurs

Publié le jeudi, 13 février 2020

De nombreux talentueux souvent négligés. Le ministre de la Communication et de la Culture (MCC) reconnait ce fait, notamment en matière de stylisme et de création de mode. Ce domaine inclut entre autres l’habillement et accessoires, dont les sacs et bijoux, la coiffure et l’esthétique, etc. « Madagascar dispose d’assez de matières premières. De plus, les stylistes et créateurs de mode malagasy regorgent de talents. Pourtant, les professionnels en la matière sont encore rares faute de soutien. Face à cette situation, le ministère compte apporter son appui aux auteurs pour la promotion du stylisme et de la création de mode.

C’est également une occasion de mettre en exergue le « Vita Malagasy », souvent sous- estimé au niveau national qu’international », affirme Lalatiana Andriatongarivo, ministre de tutelle. Pour y arriver, le MCC lance un appel à collaboration entre les autorités, les stylistes et créateurs de mode ainsi que les bailleurs et partenaires, sans oublier les clients.

Trois jours d’exposition d’œuvres

La première édition du « Mihamy Mada Fashion » se tient depuis hier et pendant 3 jours au Palais des Sports et de la Culture Mahamasina. Un grand rendez-vous pour les stylistes et créateurs de mode, lesquels exposent leurs œuvres auprès d’une trentaine de stands. D’ailleurs, cet évènement vise à donner une plateforme et une opportunité aux auteurs dans ce domaine afin qu’ils mettent en exergue leurs inventions. « Les créateurs de mode et stylistes ont toujours travaillé chacun de leurs côtés et avec leurs propres moyens, faute de soutien. Nous comptons les regrouper en pérennisant ce genre d’évènement chaque année et en mettant leurs œuvres sous les projecteurs, pour une visibilité nationale et internationale », avance le numéro Un du MCC. D’ailleurs, ce ministère a déjà organisé divers évènements pour la recherche et la promotion des nouveaux talents, entre autres « Tosik’Art » et « Mipay Talenta Vao ». « Madagascar pourrait avoir sa place et sa notoriété au niveau international si nos talents reçoivent plus de soutien. En tout cas, j’ai la certitude que le stylisme et la création malagasy iront loin », conclut le ministre de tutelle. Notons que diverses manifestations se tiendront à Mahamasina pendant les 3 jours, dont des défilés de mode, des spectacles, des expositions et différentes animations culturelles. L’évènement étant accessible gratuitement au grand public.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle
  • Réhabilitation du Rovan’Antananarivo - Modernisation et non dénaturation du patrimoine
  • Epidémie du Covid-19 - Les Evêques appellent à une utilisation rationnelle des réseaux sociaux

Editorial

  • A la croisée
    La cinquième quinzaine du confinement tire déjà à sa fin d’ici quelques jours. Le Gouvernement se prononcera sur la suite à réserver de cette mesure tant décriée, le confinement, mais  vitale pour la survie de la population. Ainsi que les nouvelles consignes que le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina  donnera aux concitoyens. Une chose semble certaine, compte tenu de l’évolution inquiétante de la pandémie dans l’ensemble du territoire national, ce ne sera pour demain ni pour le lendemain la veille du déconfinement. La tâche n’est pas de tout repos mais en tant Chef de la magistrature suprême de la Nation, il lui incombe de droit et la tâche de décider ce qui est utile pour le bien de tous et de ce qui est nécessaire pour les intérêts majeurs du peuple.Le pays se trouve à la croisée des chemins. Il n’y a pas trente-six directions auxquelles il faut choisir pour…

A bout portant

AutoDiff