Publié dans Société

Coronavirus - 23 cas positifs sur les 298 testés

Publié le jeudi, 26 mars 2020

4 nouveaux cas recensés. 298 tests sur les passagers et sujets contacts  ont été effectués par l'Institut pasteur de Madagascar (IMP) jusqu'à hier vers midi. 23 d'entre eux ont été déclarés positifs au coronavirus. C'était le dernier chiffre publié par le Centre de commandement opérationnel d'Ivato (COVID-19). Tel est le nombre total des personnes testées positives au COVID-19 à Madagascar lors  du récapitulatif d'hier à 12 heures 30 minutes.  De nouvelles contaminations se sont rajoutées aux 19 enregistrés mercredi. Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole dudit centre hier, les cas confirmés à Madagascar constituent toujours des cas importés faisant partie des vols arrivés entre le 17 et  le 19 mars.

« Les deux de ces trois hommes, âgés respectivement de 72 et 31 ans, sont arrivés par le vol Air France AF 934 le 19 mars dernier et le troisième, âgé de 25 ans provient du vol Air  austral UU 611 le18 mars. Quant à la seule femme de 63 ans, elle a atterri à Ivato à bord de l'Ethiopian  Airlines « ET 3853 », précise-t-elle.  Et d'ajouter que les 22 contaminés au coronavirus sont toujours asymptomatiques et que l'état de santé de la seule personne présentant de la fièvre  et ayant  une difficulté respiratoire caractérisée par un manque d'oxygène s'est amélioré. 

« Seuls les cas confirmés sont traités par  des médicaments »

Au cours de son intervention  à la chaîne nationale malagasy (TVM), le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole du Centre de commandement opérationnel  (COVID-19) à Ivato et non moins doyenne  de la faculté de médecine à l'université d'Antananarivo a affirmé qu'il existe deux traitements liés  au coronavirus. Il s'agit en premier lieu de la prévention à partir de la consommation des aliments renforçant les défenses immunitaires. A cela s'ajoute le soin des  cas  confirmés asymptomatiques et symptomatiques  en se servant du protocole résultant d'une combinaison de  deux médicaments élaborés par les professionnels de la médecine à Madagascar. 

En outre, l'Institution malgache de recherches appliquées (IMRA) vient de mettre au point une formule à base de plantes médicinales pour la prévention du coronavirus. Selon Baomihavotse Vahinala Raharinirina dans sa page Facebook, cette formule a été testée et son efficacité est avérée. Elle sert principalement à renforcer l'anticorps pour aider l'organisme à contrer le COVID-19. Et l'utilisation de cette formule a été cautionnée par l'Etat malagasy et l'OMS. Elle sera distribuée dans les pharmacies afin que les ménages puissent s'en procurer. Il s'agit d'une grande découverte pouvant mener vers la conception d'un médicament contre le coronavirus. 

K.R.

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

La Une

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff