Publié dans Sport

Coronavirus - Pascal Razak sensibilise contre la propagation de la pandémie

Publié le vendredi, 03 avril 2020

Les joueurs, évoluant à l’île de La Réunion dirigés par l’ancien capitaine des Barea de Madagascar, Pascal Razakanantenaina, plus connu sous le diminutif de Bapasy, conscientisent les compatriotes quant au respect des consignes de protection contre le coronavirus. L’international malagasy qui évolue au club de l’AS Saint-Pierre est en confinement à La Réunion.

 

En lisant le titre d’un quotidien local comme quoi il est déjà testé positif, le défenseur des Barea tient à rassurer qu’il se porte bien sur l’île sœur. Et comme tout joueur professionnel, Bapasy s’entraîne toujours dans la cour pour maintenir la forme avant de visionner de nouveau les vidéos de ses matchs avec les Barea.

Depuis la propagation de la pandémie, aucune journée ne passe sans que « Bapasy », ne montre l’exemple à suivre pour avancer dans cette lutte. Lui qui vit en plein cœur d’une ville en stade 3, à La Réunion, ne ménage aucun effort pour sensibiliser ses pairs qui ne sont pas encore conscients de l’ampleur de cette maladie.

« J’appelle tous mes compatriotes malagasy à rester chez eux. Le coronavirus ne rigole pas. Des milliers de personnes ont déjà perdu la vie dans le monde. Luttons ensemble contre le coronavirus. Suivons les gestes convenables, lavage des mains avec du savon, ou avec un gel désinfectant, éviter le contact avec une tierce personne et de toucher le visage.»

Dans une autre vidéo, l’international malagasy donne aussi des conseils d’exercice de cardio à suivre en cette période de confinement. Dans une autre publication aussi, Bapasy recommande aux malagasy à suivre les consignes : « Cette maladie se soigne. Il suffit de faire confiance aux médecins...». Et cela dans le but d’inciter les gens à ne pas faire de l’automédication.

Recueillis par E.F.

 

Fil infos

  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90

La Une

Editorial

  • Face-à-face mitigé
    La Session ordinaire des deux Chambres du Parlement bat son plein. Comme le stipule le texte fondamental, la première session se consacre essentiellement à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances rectificative (LFR) de l’exercice budgétaire en cours et aux présentations des rapports d’activité de l’Exécutif devant le Parlement avec en toile de fond dominant le traditionnel face-à-face qui, au fil du temps, se transforme en « bras de fer » mettant aux prises élus du peuple et membres du Gouvernement.  

A bout portant

AutoDiff